Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump accuse Google de rouler pour Hillary Clinton

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Soudan accusé d'attaques chimiques au Darfour

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la droite : semaine maudite pour Nicolas Sarkozy

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle américaine : avantage Hillary Clinton

En savoir plus

FOCUS

L’Afghanistan dans l’impasse politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Exposition "Hergé" : qui était le créateur de Tintin ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

Sports

Pour Nicolas Anelka, la sanction de la FFF est une "mascarade"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/08/2010

Dans un entretien à France-Soir, l'attaquant de Chelsea qualifie de "mascarade" les 18 matchs de suspension que lui a infligé hier la Fédération française de football pour son comportement pendant la Coupe du monde.

AFP - Nicolas Anelka a qualifié de "mascarade" les sanctions prises mardi par la commission de discipline de la Fédération française de football (FFF) et de "clowns" les responsables du football français, dans un entretien à France-Soir de mercredi.

"Pour moi, toute cette histoire de commission de je ne sais quoi est une aberration, une mascarade pour ne pas perdre la face", a déclaré l'avant-centre de Chelsea, qui a écopé d'une suspension ferme de l'Equipe de France de dix-huit matches.

"Ils ont sanctionné dans le vide car Anelka Nicolas n'a jamais existé dans cette histoire pitoyable et grotesque", a-t-il ajouté. "Je le répète: la page des Bleus a été tournée le 19 juin lors de mon éviction de Knysna", a-t-il estimé, et "ils ont (...) amusé la galerie"

Pour lui, "qu'ils tournent enfin la page, car Laurent Blanc a besoin de bosser sereinement". "Ce sont de vrais clowns ces gens... Je suis mort de rire!" a affirmé le footballeur, aux 69 sélections et 14 buts en équipe de France.

Après la grève de Knysna et le fiasco de l'Afrique du Sud, la commission de discipline de la FFF a également suspendu Evra pour cinq matches et Ribéry pour trois, tandis que Toulalan s'en tire avec un match et qu'Abidal est blanchi.

Pour Nicolas Anelka, cela représente plus de deux ans sans Bleus, les saisons 2010-11 et 2011-12 de l'équipe de France ne comportant que 14 matches!

Anelka ne s'était pas présenté à l'audition mardi et n'était même pas représenté.

Le Bayern n'avait pas voulu libérer Franck Ribéry pour l'audition, mais le Boulonnais --considéré comme un meneur de la grève en soutien à Anelka exclu après ses insultes-- s'était fait représenter.

Sa suspension de trois matches --l'amical d'Oslo dont les Mondialistes étaient privés ne peut servir à purger les sanctions prononcées mardi-- est peut-être la plus pénalisante pour Blanc: Ribéry manquera les trois premiers matches des qualifications de l'Euro-2012 contre la Biélorussie, la Bosnie et la Roumanie.

Première publication : 18/08/2010

  • FOOTBALL

    La FFF inflige 18 matchs de suspension à Nicolas Anelka

    En savoir plus

  • COUPE DU MONDE 2010

    Nicolas Anelka livre sa version du fiasco des Bleus

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Laurent Blanc marque son autorité en excluant les 23 mondialistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)