Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Afrique

Des incidents éclatent au deuxième jour de grève

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/08/2010

Les policiers ont utilisé des canons à eaux et tiré des balles en caoutchouc contre des manifestants qui tentaient de pénétrer dans un hôpital de Johannesburg. Environ 1,3 million de fonctionnaires sont appelés à une grève illimitée.

AFP - La police sud-africaine a utilisé les canons à eaux et tiré des balles en caoutchouc jeudi contre des agents des services de santé en grève qui tentaient de pénétrer dans un hôpital de Johannesburg jeudi, au deuxième jour d'une grève illimitée des fonctionnaires.

Quelque 1,3 million de personnels des services publics sont appelés depuis mercredi à la grève illimitée pour obtenir des augmentations de salaires, et des piquets de grève se sont postés devant les hôpitaux et les écoles.

A Johannesburg, environ 150 salariés ont manifesté devant l'hôpital Hani Baragwanath qui dessert le township de Soweto et ont tenté de pénétrer dans les locaux.

La police a utilisé les canons à eau et les balles en caoutchouc pour repousser les manifestants.

Les personnels de santé, comme les policiers et les agents des services d'immigration, ne peuvent faire grève. Cependant certains employés de l'hôpital ont cessé le travail et ont voulu convaincre leurs collègues restés à l'intérieur d'en faire autant, a expliqué Hamilton Maswanganyi, jardinier à l'hôpital.

"Nous avons voulu aller leur parler mais la police ne nous l'a pas permis", a-t-il dit. Selon lui, certains manifestants ont été blessés.

Le porte-parole du gouvernement Themba Maseko a dénoncé "la violence, les intimidations et des actes de brutalité proches de la criminalité qui ont caractérisé la grève dans plusieurs régions du pays". Il a déclaré que les médecins militaires étaient prêts à intervenir si besoin dans les hôpitaux publics.

Les syndicats revendiquent une hausse des salaires de 8,6% - soit plus de deux fois le taux d'inflation - et d'une allocation logement de 1.000 rands (137 dollars, 107 euros).

De son côté, le gouvernement a fait jeudi une proposition ferme de 7% de hausse des salaires et d'une allocation logement de 700 rands (75,16 euros), une mesure qui coûtera à l'Etat cinq milliards de rands (537 millions d'euros).

Il a prévenu que l'accord serait appliqué unilatéralement si les syndicats ne le signaient pas dans les 21 jours.

Le gouvernement estime que ces revalorisations vont affaiblir les services publics, alors que l'administration du président Jacob Zuma est sous pression pour renforcer sa politique du logement et d'accès à l'eau et l'électricité aux Sud-Africains les plus pauvres.

Les syndicats d'Afrique du Sud, politiquement influents sont des alliés clé du parti de M. Zuma, le Congrès national africain (CNA). Mais la politique économique du gouvernement, ainsi que la colère de la population face au train de vie de certains dirigeants, ont écorné cette alliance.

Première publication : 19/08/2010

  • AFRIQUE DU SUD

    Les fonctionnaires se lancent dans une grève illimitée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)