Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dites 33 !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

Amériques

Un mort lors d'une prise d'otages dans un hôtel de Rio de Janeiro

Vidéo par Pierre Ludovic VIOLLAT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/08/2010

La police a mis fin, samedi matin, à une prise d'otages menée par des malfaiteurs armés dans un hôtel d'un quartier chic de Rio de Janeiro. Une personne a été tuée et neuf assaillants ont été arrêtés au cours de l'opération.

AFP - Trente-cinq personnes ont été prises en otages par des malfaiteurs fortement armés samedi dans un hôtel d'un quartier chic de Rio, proche de la favela de Rocinha, une opération qui entache une fois de plus l'image de la ville choisie pour abriter les Jeux Olympiques de 2016.

L'incident, qui a semé la panique dans le quartier, s'est soldé par un mort -une femme liée aux gansters-, quatre policiers et trois malfaiteurs blessés par balles, et neuf arrestations, selon le porte-parole de la police, Lima Castro.

Vers 08H00 du matin, une vingtaine de trafiquants de drogue fortement armés, certains encagoulés, circulant à moto, en voitures et camionnettes, dans le quartier de Sao Conrado, ont été surpris par une patrouille de police.

Ils ont alors ouvert le feu sur les policiers aux abords d'un hôtel de luxe, l'Intercontinental, qui accueillait en cette fin de semaine "1.500 personnes dont quelque 300 touristes étrangers", selon le gérant, Michel Chertouh.

Une partie des bandits a réussi à prendre la fuite en direction de la Rocinha, la plus grande favela de Rio qui surplombe ce quatier chic, tandis qu'un autre groupe s'est réfugié dans l'hôtel où il a pris 35 personnes en otages.

Quelques heures plus tard, les otages étaient libérés par des policiers d'élite, neuf assaillants arrêtés et leurs pistolets mitrailleurs et grenades saisis.

La télévision locale a diffusé des images de la fusillade et de l'hôtel entièrement cerné par les forces de police et survolé par des hélicoptères.

"L'opération policière a été un succès car aucun des otages n'a été blessé", s'est félicité le porte-parole de la police.

"On se serait cru en pleine guerre, avec des canons. Je n'avais jamais pensé vivre cela!", a raconté une femme, témoin de la fusillade, encore sous le choc, à Globo news.

Selon le porte-parole de la police militaire, les recherches se poursuivaient dans l'hôtel pour tenter de retrouver d'autres membres éventuels du groupe armé.

Le gérant de l'Intercontinental a déclaré avoir conseillé aux clients par radio et téléphone internes de l'hôtel -de 15 étages, où se déroulait un congrès de dentistes- "à rester enfermés dans leur chambre". "Aucun client n'a été blessé", a-t-il confirmé.

Un spécialiste en sécurité et ex-policier, Rodrigo Pimentel, a "déploré" l'incident qui, selon lui, "souille l'image de Rio et éloigne les touristes", alors que de grands événements sportifs sont prévus au cours des prochaines années. En 2011, Rio abritera les championnats militaires internationaux, en 2014 plusieurs matchs du Mondial de foot et en 2016 les Jeux Olympiques.

La violence urbaine est un problème endémique dans l'Etat de Rio, en particulier dans les favelas où vivent plusieurs millions de personnes.

L'Etat est l'un des plus violents du Brésil, pays qui enregistre chaque année plus de 40.000 assassinats, soit un taux annuel de 23,8 homicides pour 100.000 habitants, selon des chiffres publiés en 2009 par le ministère de la Justice.

Pimentel a estimé que "des changements devront être établis dans le chronogramme de pacification des favelas" mis en place par les autorités locales pour améliorer la sécurité d'ici à 2014.

"Il existe un chronogramme pour pacifier au moins 44 favelas. La Rocinha était la dernière de la liste, elle va devoir devenir prioritaire", a-t-il souligné.

Première publication : 21/08/2010

COMMENTAIRE(S)