Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 1)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

UNE SEMAINE DANS LE MONDE (PARTIE 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris, capitale de l'art contemporain

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Calais, ville de toutes les tensions

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

"Kazakhgate" : un nouveau pavé dans la mare de Nicolas Sarkozy ?

En savoir plus

#ActuElles

Le sexe féminin : un enjeu politique ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Relance dans la zone euro : bientôt un accord sur l'investissement ?

En savoir plus

Sports

Bordeaux débloque son compteur face au PSG

Dernière modification : 23/08/2010

Les Girondins, défaits lors des deux précédentes journées, ont remporté leur première victoire en déplacement dans la capitale (1-2). Plus tôt ce dimanche, Caen et Montpellier, tout comme Sochaux et Lille, se sont séparés sur un 0-0.

AFP -  Bordeaux a imité Lyon et Marseille avec son premier succès au bout de trois journées en L1, dimanche au Parc des Princes face au Paris SG (2-1), tandis que Caen, auteur d'un nul (0-0) à Montpellier, n'a pu revenir sur Toulouse, seul en tête.

Bordeaux a donc marché dans sur les traces de l'OM et l'OL, qui eux aussi se sont enfin réveillés, s'offrant samedi leurs premiers succès de la saison, respectivement contre Lorient (2-0) et Brest (1-0).

Les Girondins ont peut-être aussi imité l'OM avec un mercato complexe à gérer: la présence de Yoann Gourcuff sur le banc des remplaçants au coup d'envoi avait l'air d'une sanction à l'heure où l'on prête au meneur international des envies d'ailleurs. Lyon serait très intéressé. Et c'est sur un corner de Gourcuff que Bordeaux l'a emporté...

Bordeaux, 17e, sort in-extremis d'une zone de relégation occupée par Lorient, Brest et Arles-Avignon. Le PSG, dégringole de la 4e à la 7e place.

En haut du classement, Caen a donc raté le coche et est deuxième avec 7 points derrière un TFC qui a fait le plein: 9 points en 3 journées.

Toulouse voit donc la vie en rose, en dépit du départ à Marseille de Gignac, dont la signature a été annoncée pour lundi par le président Jean-Claude Dassier.

En son absence, Didot et Braaten se chargent de marquer au TFC, comme ils l'ont fait samedi face à Arles-Avignon (2-1) et comme ils l'avaient fait la semaine passée face à Bordeaux. Le Norvégien Braaten devient même meilleur buteur de la L1 avec 3 réalisations.

Lyon: problème de préparation?

Gignac, dans les tribunes, a assisté samedi à la première victoire de la saison de sa nouvelle équipe, Marseille, vainqueur de Lorient (2-0) au Vélodrome. En son absence, et celle de Rémy chez qui une anomalie cardiaque a été décelée, les défenseurs Heinze et Taiwo ont inscrit des buts bienvenus. Et Mandanda, nouveau capitaine, a été impérial.

A Lyon, Claude Puel aurait du avoir le sourire avec le premier succès face à Brest (1-0). Mais les organismes de ses joueurs cèdent les uns après les autres. Samedi, ce fut au tour de Pjanic, Gassama (crampes) et, plus préoccupant, Cissokho (cuisse). Un défaut dans la préparation?

A Nancy, ce sont les nerfs qui lâchent: les Lorrains ont fini à dix pour la troisième fois de la saison en trois matches après un troisième carton rouge! Le corps arbitral ne va pas apprécier.

A Lens, en revanche, les nerfs sont solides. Menés 2 à 0, les Lensois ont égalisé 2 à 2 face à Monaco et marqué les deux premiers buts de la saison à un Ruffier invaincu jusqu'ici.

Auxerre aussi a égalisé face à Valenciennes (1-1) mais avait visiblement la tête à son barrage retour de Ligue des champions mercredi contre le Zenit Saint-Pétersbourg (défaite 1 à 0 en Russie).

Lille, qui jouera en Europa League jeudi, a concédé le nul à Sochaux (0-0).

Première publication : 22/08/2010

  • LIGUE 1

    Toulouse conforte sa place de leader, Lyon et Marseille relèvent la tête

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)