Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Sports

Patrice Evra fait appel de sa sanction

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/08/2010

Suspendu pour cinq matchs en équipe de France, Patrice Evra a décidé de faire appel de la sanction infligée par la commission de discipline de la FFF pour son rôle dans le mouvement de grève lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud.

AFP - Patrice Evra a décidé de faire appel des cinq matches de suspension en équipe de France infligés par la commission fédérale de discipline après les évènements de Knysna lors du Mondial, a indiqué lundi soir Me Jean-Yves Foucard, avocat du joueur de Manchester United.

"A ce jour, Mr Patrice Evra n'a toujours pas reçu la notification de la décision de la Commission Fédérale de Discipline du 17 août ayant prononcé à son encontre 5 matches de suspension ferme de sélection en équipe de France", précise l'avocat dans un communiqué transmis à l'AFP.

"Mr Patrice Evra n'en connaît donc pas la motivation, poursuit le conseil du latéral gauche. Ceci étant, les prétendus +manquements au devoir de sa fonction de capitaine+ pour lesquels il a été convoqué, n'ont été précisés ni dans sa convocation, ni dans le rapport, ni même lors de la réunion de la Commission du 17 août 2010".

"Mr Patrice Evra a décidé de faire appel d'autant qu'aucun grief ne peut lui être fait à titre individuel, la responsabilité des évènements dits du +bus de Knysna+ étant à l'évidence collective", ajoute encore son avocat.

"La présente mise au point et cet appel (effectué avant même d'avoir pu prendre connaissance de la décision) permettront à Monsieur Laurent Blanc, sélectionneur national, s'il le désire, de sélectionner Mr Patrice Evra puisque l'appel est suspensif (article 10 du règlement disciplinaire) sauf décision motivée de l'organe disciplinaire", assure enfin le conseil du joueur.

Cet appel d'Evra intervient alors que les ex-sélectionneurs Aimé Jacquet et Michel Hidalgo ont demandé lundi dans une lettre ouverte à la Fédération française de football de "lever les sanctions" prises contre quatre Bleus à l'issue des événements de Knysna au Mondial-2010.

Blanc était dubitatif

Le sélectionneur Laurent Blanc avait expliqué dimanche sur France 2 que les sanctions prises contre quatre joueurs de l'équipe de France après la grève de Knysna le dérangeaient "sur la forme", ne comprenant pas des peines différentes pour un "acte collectif".

"Sur le fond, cette décision ne me dérange pas, sur la forme ça me dérange (...) D'après ce que je sais, c'est un acte collectif (...) Je suis dubitatif sur la nature des peines, un joueur prend 5 matches, un joueur 3, un joueur 1, un 0 (...) Que ces gens (de la commission de discipline) m'expliquent s'ils ont des critères clairs, nets et précis", avait commenté le sélectionneur.

Après la grève de Knysna et le fiasco des Bleus en Afrique du Sud, la commission de discipline de la Fédération française de football (FFF) a tranché mardi dernier: Nicolas Anelka a été suspendu 18 matches en Bleu, Evra cinq matches, Franck Ribéry trois, tandis que Jérémy Toulalan s'en tire avec un match et qu'Eric Abidal a été blanchi.

La France affronte la Biélorussie le 3 septembre au Stade de France puis la Bosnie à Sarajevo le 7 septembre. Laurent Blanc dévoilera sa sélection jeudi.

Première publication : 23/08/2010

  • FOOTBALL

    Pour Nicolas Anelka, la sanction de la FFF est une "mascarade"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Patrice Evra taille un costard à Domenech et vilipende Thuram

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Les 23 Bleus du Mondial ne disputeront pas le prochain match de la France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)