Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Moyen-orient

Trois morts lors de heurts entre partisans du Hezbollah et partisans d'Al-Ahbache

Vidéo par Lise Pressac

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/08/2010

Tois personnes, dont deux membres du Hezbollah, ont trouvé la mort mardi soir à Beyrouth-Ouest, dans le quartier de Bourj Abi Haidar, lors de violents heurts entre partisans de la milice chiite et sympathisants de la faction sunnite des Ahbache.

AFP - Trois personnes, dont deux membres du Hezbollah, ont été tuées mardi soir à Beyrouth lors d'affrontements armés entre des partisans du parti chiite et ceux d'un groupuscule sunnite, Al-Ahbache, a affirmé mercredi un porte-parole de cette dernière formation.
   

Cheikh Abdel Qader al-Fakhani, un porte-parole d'Al Ahbache, a indiqué à une radio locale qu'un partisan de son groupe et deux membres du Hezbollah chiite libanais avaient été tués dans ces heurts.
   
Mardi en fin de soirée, un porte-parole de l'armée libanaise avait fait état d'un bilan de deux morts, dont un membre du Hezbollah.
   
Le Hezbollah est soutenu par la Syrie et l'Iran alors qu Al-Ahbache est un petit groupe pro-syrien qui se définit comme une organisation caritative ayant vocation à promouvoir la culture islamique.
   
Les deux groupes ont affirmé mardi soir dans un communiqué conjoint que "l'incident regrettable était isolé et n'était pas à caractère politique ou confessionnel".
   
Les heurts ont éclaté peu après 19H00 (16H00 GMT) dans le quartier de Bourj Abi Haidar, dans le secteur ouest de Beyrouth. Ils ont fait également dix blessés.
   
Selon des témoins, une dispute entre Fawas et les militants du groupe sunnite à propos d'une place de stationnement près d'une mosquée fréquentée par les membres d'al Ahbache aurait dégénéré en affrontements.
   
Les partisans des deux groupes ont fait usage d'armes automatiques et de lance-roquettes, selon une source policière.
   
Les deux victimes du Hezbollah ont été identifiées comme: Mohammed Fawaz, le représentant du parti chiite à Bourj Abi Haidar, et Ali Jawad. La troisième victime, Ahmed Omayrat, était membre d'Al Ahbache.
   
Depuis le retrait des troupes syriennes du Liban en 2005 après 30 ans de présence, le poids d'al Ahbache s'est considérablement affaibli.
   
Ces affrontements sont les pires depuis les heurts sanglants de mai 2008 entre le Hezbollah et ses alliés d'une part, et les partisans du Parti socialiste progressiste (PSP) de Walid Joumblatt et ceux de Saad Hariri, l'actuel Premier ministre, d'autre part, à Beyrouth et dans différentes régions libanaises. Ils avaient fait une centaine de morts en une semaine.
   
Des journaux libanais affichent mercredi leur surprise s'interrogeant sur le mobile de ces violences entre deux groupes ayant les mêmes affinités politiques.
   
"La grande surprise est le déclenchement de ces affrontements entre deux proches alliés, avec les mêmes affinités politiques, ayant des rapports spéciaux avec la Syrie et une même attitude contre" le mouvement le Futur de Saad Hariri, écrit le quotidien al Akhbar, proche du Hezbollah.
   
"Le fait que des armes de moyen calibre aient été utilisées prouve que le feu couve même si on a présenté l'incident comme isolé", a écrit le quotidien An Nahar proche de la coalition dirigée par M. Hariri.

 

Première publication : 24/08/2010

  • LIBAN

    L'armée affirme avoir tué le chef du groupe radical Fatah al-Islam

    En savoir plus

  • LIBAN

    Le Hezbollah va transmettre aux autorités ses "preuves" de l'implication d'Israël dans l'assassinat d'Hariri

    En savoir plus

  • LIBAN

    Beyrouth mène la chasse aux espions israéliens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)