Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sur les traces de l’imam Gülen, ennemi juré d’Erdogan exilé aux États-Unis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avengers Station : les super-héros débarquent à Paris!

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Visas : l'Europe cède aux exigences de la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sauve qui Trump !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : la voie est libre pour Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

L’intelligence économique, un secteur en pleine évolution

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaires aux États-Unis : la voie est libre pour Donald Trump (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaires aux États-Unis : la voie est libre pour Donald Trump (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Sanofi : les 16 millions € du patron font gonfler la polémique

En savoir plus

Amériques

La Mexicaine Jimena Navarrete couronnée Miss Univers 2010

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/08/2010

Agée de 22 ans, la Mexicaine Jimena Navarrete a été élue Miss Univers à Las Vegas. Avec ce titre, la jeune femme va devoir se consacrer à des causes telle que la lutte contre le sida avant de poursuivre ses études de diététique.

AFP - La Mexicaine Jimena Navarrete a été couronnée lundi à 22 ans Miss Univers à Las Vegas, contre tous les pronostics qui anticipaient un titre pour une beauté d'Irlande, du Venezuela ou des Etats-Unis.

Originaire de Guadalajara, la nouvelle reine de beauté, mannequin depuis l'âge de 15 ans, habillée d'une robe de soirée rouge rubis, a déclaré vouloir s'engager dans des études de diététique.

Mais elle devra se consacrer durant un an, en tant que Miss Univers, à des causes telles que la lutte contre le sida et le cancer du sein, ont indiqué les organisateurs.

La jeune Mexicaine s'est vue offrir une bourse d'études d'un an à la New York Film Academy, ainsi que des chaussures et des produits de beauté pour un an également.

Elle succède à la Vénézuelienne Stefania Fernandez, 19 ans, Miss Univers 2009.
 

Première publication : 24/08/2010

COMMENTAIRE(S)