Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Culture

Arrestation d'un responsable du ministère de la Culture après le vol du tableau de Van Gogh

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/08/2010

Patron du département des Beaux-Arts du ministère égyptien de la Culture, Mohsen Chaalane a été arrêté dans le cadre de l'enquête sur le vol du tableau de Van Gogh intitulé "Coquelicots", dérobé au musée Mahmoud Khalil du Caire, samedi.

AFP - Le Van Gogh volé samedi en plein jour dans un musée du Caire où le système d'alarme était en panne, reste introuvable, a affirmé lundi à l'AFP le ministre égyptien de la Culture Farouk Hosni.

"Les recherches sont en cours, nous n'avons toujours pas retrouvé le tableau", estimé à plus de 50 millions de dollars, a-t-il déclaré. "Les forces de l'ordre sont en alerte aux frontières et dans les aéroports", a-t-il ajouté.

Dans un entretien au quotidien gouvernemental Al-Ahram, M. Hosni affirme par ailleurs être sûr que le tableau, "Coquelicots", de 63 cm sur 57, ne pourra être vendu.

"Le voleur ne pourra pas vendre le tableau", assure-t-il, ajoutant qu'Interpol a été informé de l'affaire par le biais du ministère de l'Intérieur.

Selon une source judiciaire, la police a arrêté le chef du département des Beaux-arts au ministère de la Culture, Mohsen Chaalane, trois gardes de sécurité du musée et un autre responsable, qui ont tous été inculpés de négligence.

Farouk Hosni avait annoncé - à tort - quelques heures après le vol que la toile avait été retrouvée, avant de se rétracter et de rejeter l'erreur sur M. Chaalane.

"Je n'imaginais pas qu'il était possible de voler un tableau du musée Mahmoud Khalil. On aurait fermé le musée si on avait su que le système d'alarme ne marchait pas", a dit M. Hosni.

D'après Al-Ahram, ce système était en panne depuis décembre 2006.

Dimanche, le procureur général Abdel Meguid Mahmoud a eu des mots très durs pour les responsables du musée, qualifiant le dispositif de sécurité de "façade" et s'étonnant que la sécurité ait été aussi défaillante malgré la taille réduite du bâtiment, qui aurait dû faciliter selon lui la surveillance.

M. Hosni a déclaré avoir demandé au chef des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, de contacter la Sécurité nationale pour passer en revue les systèmes d'alarme dans tous les musées d'Egypte.

La toile a été dérobée dans le musée Mahmoud Khalil, qui abrite l'une des plus importantes collections d'art européen des XIXe et XXe siècles au Moyen-Orient. Elle a été découpée au cutter avant d'être enlevée de son cadre.

D'après la police, le vol a été découvert samedi vers midi quand un groupe de visiteurs espagnols du musée a donné l'alerte.

Le tableau, qui a déjà fait l'objet d'un vol en 1977 avant d'être retrouvé en 1978, était exposé aux côtés d'oeuvres de Monet, Renoir ou Degas.

Le tableau volé fait partie d'un ensemble d'une trentaine de tableaux à motif floral peints par Vincent Van Gogh durant l'été 1886, principalement à Paris où le peintre résidait alors, a indiqué à l'AFP le chercheur Louis van Tilborgh du musée Van Gogh d'Amsterdam.

Le tableau est "un exemple typique" de la collection réalisée par le peintre durant l'été 1886, a précisé le chercheur, selon qui le musée Van Gogh d'Amsterdam possède plusieurs exemplaires de cette série.

"C'est le début d'un Van Gogh devenant plus coloré, et donc plus moderne", a déclaré le chercheur, ajoutant : "c'est le début de Van Gogh tel qu'il est connu".

Première publication : 24/08/2010

  • ÉGYPTE

    Des employés du ministère de la Culture sanctionnés après le vol d'un Van Gogh

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Une toile de Van Gogh volée dans un musée du Caire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)