Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

  • En direct : 23,25 % de participation en Algérie à 14 heures

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

Economie

Standard & Poor's abaisse la note souveraine de l'Irlande

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/08/2010

L'agence de notation Standard & Poor's a décidé d'abaisser d'un cran la note souveraine de l'Irlande en raison du coût estimé de la recapitalisation des banques du pays. Une décision qui provoque l'ire de Dublin.

REUTERS - La situation budgétaire de l'Irlande s'est encore compliquée mercredi avec la décision de Standard & Poor's d'abaisser d'un échelon sa note souveraine, une dégradation critiquée par Dublin.

Dans un communiqué au ton inhabituellement ferme, la National Treasury Management Agency (NTMA), l'agence de gestion de la dette publique, a exprimé son désaccord avec le jugement de S&P selon lequel Dublin risque une envolée des coûts de soutien au secteur bancaire.

"En ce qui concerne l'analyse spécifique de S&P, elle repose pour une large part sur une estimation extrême du coût de la recapitalisation des banques, qui va jusqu'à 50 milliards d'euros", a dit la NTMA. "Nous estimons que cette approche est biaisée."

Les craintes de voir s'envoler la facture du renflouement des banques irlandaises, dont les bilans se trouvent plombés par une décennie de boom immobilier interrompue brutalement par la crise financière, ont placé Dublin au coeur de la crise de la dette en zone euro: le pays est désormais juste derrière la Grèce au classement des pays jugés les plus risqués.

La prime exigée par les investisseurs pour détenir de la dette à 10 ans irlandaise plutôt que de l'allemande a régulièrement augmenté ces dernières semaines et se situait mercredi à 327 points de base.

Elle avait atteint 330 points mardi, son plus haut niveau depuis le paroxysme de la crise grecque en mai.

Première publication : 25/08/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)