Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

Economie

Téhéran encourage le téléchargement illégal de logiciels

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 26/08/2010

Un organisme officiel iranien a mis en place un serveur pour récupérer gratuitement des logiciels comme Photoshop ou encore les suites Office de Microsoft, révèle le site spécialisé américain TorrentFreak.

L’Iran a trouvé un nouveau moyen de défier les puissances occidentales. La très officielle Organisation iranienne pour la science et la technologie a mis en place un serveur sur le Net qui permet de télécharger gratuitement une multitude de logiciels payants tels que Photoshop, Flash ou Nero.

Le site spécialisé TorrentFreak, qui a découvert le pot aux roses, a pu avoir accès à cette caverne d’Ali Baba pour technophiles. Le serveur de cet organisme qui dépend du ministère iranien de la Recherche est divisé en catégorie allant des économiseurs d’écran, aux logiciels de retouches de photos ou de captures vidéo. Pour les logiciels nécessitant une licence, le site propose des générateurs de licences… L’attirail du parfait petit pirate en quelque sorte.

Mais en Iran ce n'est pas illégal

Des centaines de fichiers qui peuvent faire économiser aux téléchargeurs fous des milliers d’euros. Ainsi Photoshop CS5 coûte en France 1015 euros. De plus, jusqu’à récemment, ce serveur était accessible n’importe où dans le monde.

Mais peu après la découverte de TorrentFreak, le site a été protégé par un mot de passe. Par la suite, un autre serveur public expurgé des programmes les plus récents a refait surface. De nouveau accessible à tous. Reste que la prudence est de mise. Plusieurs virus se sont propagés par le passé depuis des serveurs situés en Iran.

En Iran, télécharger gratuitement des logiciels soumis, par ailleurs, à des droits d’auteurs n’est pas illégal. En effet, l’État n’a signé aucun des traités garantissant le respect international des droits d’auteurs. Pourtant ce pays est membre de la Wipo, l’organisation mondiale pour la propriété privé. D’ailleurs Téhéran défend bec et ongles les brevets de ses propres ressortissants…

Une politique à deux vitesses qui risque de ne pas faire plaisir aux grands groupes comme Microsoft ou Adobe (éditeur de Photoshop). TorrentFreak souligne de son côté que c’est un moyen comme un autre pour les étudiants iraniens sans le sou de ne pas se retrouver complètement dépassés dans un monde de plus en plus technologiquement avancé.

Première publication : 26/08/2010

COMMENTAIRE(S)