Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

EUROPE

L'UE accuse l'Islande et les Iles Féroé de surpêche de maquereaux

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/08/2010

La Commission européenne a accusé l'Islande et les Iles Féroé de surpêche de maquereaux. Le ministre féroïen de la pêche a réfuté ces accusations, rappelant qu'ils avaient leur propre quota de 85 000 tonnes en 2010, qualifié de "responsable".

AFP - Le ministre féroïen de la Pêche Jacob Vestergaard a rejeté mercredi les accusations de surpêche de maquereaux dans ses eaux lancées par la Commission européenne, estimant qu'elles sont "infondées".

"Nous ne surpêchons pas et l'espèce -le maquereau- n'est nullement menacée. Ce poisson pullule dans nos eaux", a déclaré à l'AFP M. Vestergaard, joint au téléphone à Torshavn, capitale de cet archipel autonome du royaume du Danemark, dans l'Atlantique-Nord.

Cette réaction fait suite à une déclaration d'Oliver Drewes, porte-parole de la commissaire européenne chargée de la pêche, Maria Damanaki, montrant du doigt "l'Islande et les Iles Féroé (qui) surpêchent le maquereau".

Les Iles Féroé ont fixé leur propre quota de 85.000 tonnes en 2010, "un quota responsable au vu des stocks importants de maquereaux dans les eaux féroïennes", selon le ministre qui appelle l'UE à "balayer devant sa propre porte".

"En 2008, l'UE a surpêché et jeté environ 100.000 tonnes de maquereaux pêchés dans ses eaux selon l'ICES (Conseil international pour l'exploration de la mer, ndlr). Alors ne nous accusez pas de surpêche", a martelé le ministre qui a défendu les quotas de son pays, décidés après la rupture de l'accord de pêche entre les Iles Féroé, l'UE, la Norvège et l'Islande. Cet accord a été en vigueur de 1999 à 2009.

"Notre quota de 33.000 tonnes jusqu'à l'année dernière était trop bas, selon nous, d'autant que des études scientifiques ont montré qu'il y avait du maquereau à profusion dans nos eaux", a souligné M. Vestergaard.

Il a rappelé que le quota des Iles Féroé jusqu'en 2009 "représentait 4,63% des quotas totaux de l'accord des pays côtiers de 1999, signé avec l'UE".

"C'est trop peu, et la réalité aujourd'hui n'est plus la même qu'en 1999, date de l'accord. Le maquereau abonde dans nos eaux. C'est la nouvelle réalité, et nous devons en tenir compte", a-t-il souligné.
 

Première publication : 26/08/2010

COMMENTAIRE(S)