Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

EUROPE

L'UE accuse l'Islande et les Iles Féroé de surpêche de maquereaux

©

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/08/2010

La Commission européenne a accusé l'Islande et les Iles Féroé de surpêche de maquereaux. Le ministre féroïen de la pêche a réfuté ces accusations, rappelant qu'ils avaient leur propre quota de 85 000 tonnes en 2010, qualifié de "responsable".

AFP - Le ministre féroïen de la Pêche Jacob Vestergaard a rejeté mercredi les accusations de surpêche de maquereaux dans ses eaux lancées par la Commission européenne, estimant qu'elles sont "infondées".

"Nous ne surpêchons pas et l'espèce -le maquereau- n'est nullement menacée. Ce poisson pullule dans nos eaux", a déclaré à l'AFP M. Vestergaard, joint au téléphone à Torshavn, capitale de cet archipel autonome du royaume du Danemark, dans l'Atlantique-Nord.

Cette réaction fait suite à une déclaration d'Oliver Drewes, porte-parole de la commissaire européenne chargée de la pêche, Maria Damanaki, montrant du doigt "l'Islande et les Iles Féroé (qui) surpêchent le maquereau".

Les Iles Féroé ont fixé leur propre quota de 85.000 tonnes en 2010, "un quota responsable au vu des stocks importants de maquereaux dans les eaux féroïennes", selon le ministre qui appelle l'UE à "balayer devant sa propre porte".

"En 2008, l'UE a surpêché et jeté environ 100.000 tonnes de maquereaux pêchés dans ses eaux selon l'ICES (Conseil international pour l'exploration de la mer, ndlr). Alors ne nous accusez pas de surpêche", a martelé le ministre qui a défendu les quotas de son pays, décidés après la rupture de l'accord de pêche entre les Iles Féroé, l'UE, la Norvège et l'Islande. Cet accord a été en vigueur de 1999 à 2009.

"Notre quota de 33.000 tonnes jusqu'à l'année dernière était trop bas, selon nous, d'autant que des études scientifiques ont montré qu'il y avait du maquereau à profusion dans nos eaux", a souligné M. Vestergaard.

Il a rappelé que le quota des Iles Féroé jusqu'en 2009 "représentait 4,63% des quotas totaux de l'accord des pays côtiers de 1999, signé avec l'UE".

"C'est trop peu, et la réalité aujourd'hui n'est plus la même qu'en 1999, date de l'accord. Le maquereau abonde dans nos eaux. C'est la nouvelle réalité, et nous devons en tenir compte", a-t-il souligné.
 

Première publication : 26/08/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)