Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

EUROPE

L'UE accuse l'Islande et les Iles Féroé de surpêche de maquereaux

©

Vidéo par Pierrick LEURENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/08/2010

La Commission européenne a accusé l'Islande et les Iles Féroé de surpêche de maquereaux. Le ministre féroïen de la pêche a réfuté ces accusations, rappelant qu'ils avaient leur propre quota de 85 000 tonnes en 2010, qualifié de "responsable".

AFP - Le ministre féroïen de la Pêche Jacob Vestergaard a rejeté mercredi les accusations de surpêche de maquereaux dans ses eaux lancées par la Commission européenne, estimant qu'elles sont "infondées".

"Nous ne surpêchons pas et l'espèce -le maquereau- n'est nullement menacée. Ce poisson pullule dans nos eaux", a déclaré à l'AFP M. Vestergaard, joint au téléphone à Torshavn, capitale de cet archipel autonome du royaume du Danemark, dans l'Atlantique-Nord.

Cette réaction fait suite à une déclaration d'Oliver Drewes, porte-parole de la commissaire européenne chargée de la pêche, Maria Damanaki, montrant du doigt "l'Islande et les Iles Féroé (qui) surpêchent le maquereau".

Les Iles Féroé ont fixé leur propre quota de 85.000 tonnes en 2010, "un quota responsable au vu des stocks importants de maquereaux dans les eaux féroïennes", selon le ministre qui appelle l'UE à "balayer devant sa propre porte".

"En 2008, l'UE a surpêché et jeté environ 100.000 tonnes de maquereaux pêchés dans ses eaux selon l'ICES (Conseil international pour l'exploration de la mer, ndlr). Alors ne nous accusez pas de surpêche", a martelé le ministre qui a défendu les quotas de son pays, décidés après la rupture de l'accord de pêche entre les Iles Féroé, l'UE, la Norvège et l'Islande. Cet accord a été en vigueur de 1999 à 2009.

"Notre quota de 33.000 tonnes jusqu'à l'année dernière était trop bas, selon nous, d'autant que des études scientifiques ont montré qu'il y avait du maquereau à profusion dans nos eaux", a souligné M. Vestergaard.

Il a rappelé que le quota des Iles Féroé jusqu'en 2009 "représentait 4,63% des quotas totaux de l'accord des pays côtiers de 1999, signé avec l'UE".

"C'est trop peu, et la réalité aujourd'hui n'est plus la même qu'en 1999, date de l'accord. Le maquereau abonde dans nos eaux. C'est la nouvelle réalité, et nous devons en tenir compte", a-t-il souligné.
 

Première publication : 26/08/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)