Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au gabon, retour au calme mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Synapson, révélation de la scène électro tricolore

En savoir plus

L'ENTRETIEN

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

En savoir plus

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

Asie - pacifique

Un différend autour d'un visa détériore les relations Chine-Inde

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/08/2010

En représailles au refus de Pékin de délivrer un visa à un général indien, New Dehli a décidé d'annuler des échanges bilatéraux avec la Chine en matière de défense, créant une nouvelle fois des tensions entre les deux géants asiatiques.

AFP - L'Inde a annulé des échanges bilatéraux avec la Chine en matière de défense après le refus de Pékin de délivrer un visa à un général indien, créant de nouvelles tensions entre les deux géants asiatiques, rapporte vendredi le quotidien Times of India.

Selon le quotidien, la décision de New Delhi a été prise en représailles au refus de Pékin de délivrer un visa à un général indien qui supervise les opérations militaires dans la région disputée du Cachemire, en proie à une nouvelle vague de violences depuis deux mois.

Dans un bref communiqué, le ministère indien des Affaires étrangères a confirmé que la visite du général en Chine n'avait pas eu lieu pour "certaines raisons" et a appelé Pékin à faire montre de plus de "sensibilité", sans donner de précision sur la réponse de l'Inde.

B.S. Jaswal, général responsable de l'Etat du Jammu et Cachemire, devait se rendre en Chine en août pour des échanges bilatéraux de haut niveau sur la défense. Pékin a affirmé qu'il n'était pas le bienvenu car il contrôlait une région dont la Chine revendique une partie, selon The Times of India.

"Peu après, New Delhi a refusé la permission de venir en Inde à deux responsables chinois de la défense. Une visite ultérieure de responsables militaires indiens en Chine a aussi été annulée par l'Inde", écrit le quotidien.

Les deux pays entretiennent des relations difficiles marquées par des différends frontaliers non résolus dans le nord-ouest et le nord-est de l'Inde, par une courte guerre en 1962 et par la présence en Inde du dalai lama, chef spirituel des Tibétains.

La Chine est aussi un proche allié du Pakistan -- frère ennemi de l'Inde -- et, selon New Delhi, elle lui apporte des investissements, un savoir-faire industriel ainsi que des armes, dont la technologie pour des missiles.

Première publication : 27/08/2010

COMMENTAIRE(S)