Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

EUROPE

Une chaîne suédoise refuse de diffuser un spot de campagne de l'extrême-droite

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/09/2010

TV4 dénonce le "message à caractère haineux" du film. Celui-ci montre une course entre une dame âgée et des femmes en burqa. Le slogan : "Choissez de mettre fin au financement de l'immigration avant que ne soit mis fin au financement des retraites."

AFP - La chaîne de télévision suédoise TV4 a décidé vendredi de ne pas diffuser un clip de campagne de l'extrême droite en vue des législatives du 19 septembre, estimant qu'il contenait "un message à caractère haineux", a-t-on appris auprès de la chaîne privée.

"Nous avons décidé de ne pas diffuser ce clip" du parti des Démocrates de Suède, a déclaré à l'AFP le directeur de la communication de TV4, Gunnar Gidefeldt.

La Suède a une législation sur la liberté d'expression à la télévision et à la radio qui proscrit "les messages à caractère haineux fondés sur la race, la religion, etc. Dans ce cas, il s'agit de religion", a expliqué M. Gidefeldt.

Il a précisé que l'interdiction ne visait que ce clip et que si le parti des Démocrates de Suède en proposait un autre, il serait étudié en vue de sa diffusion. Aucune décision de justice n'a été prise quant au film dénoncé par TV4.

Le film montre une course entre une femme âgée s'appuyant sur un déambulateur et plusieurs femmes en burqa poussant des landaus, avec pour slogan "le 19 septembre, choissez de mettre fin au financement de l'immigration avant que ne soit mis fin au financement des retraites".

Selon un sondage Synovate publié le 20 août, à un mois du scrutin, les Démocrates de Suède obtiendraient 3,6% des suffrages aux législatives.

Il faut 4% pour entrer au Parlement et des politologues pensent que l'extrême droite, si elle obtenait pour la première fois des députés, pourrait jouer un rôle décisif au cours de la prochaine législature.

Les blocs de gauche et de droite traditionnelle risquent en effet d'avoir à peu près le même nombre de sièges chacun.


 

Première publication : 28/08/2010

COMMENTAIRE(S)