Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

EUROPE

Une chaîne suédoise refuse de diffuser un spot de campagne de l'extrême-droite

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/09/2010

TV4 dénonce le "message à caractère haineux" du film. Celui-ci montre une course entre une dame âgée et des femmes en burqa. Le slogan : "Choissez de mettre fin au financement de l'immigration avant que ne soit mis fin au financement des retraites."

AFP - La chaîne de télévision suédoise TV4 a décidé vendredi de ne pas diffuser un clip de campagne de l'extrême droite en vue des législatives du 19 septembre, estimant qu'il contenait "un message à caractère haineux", a-t-on appris auprès de la chaîne privée.

"Nous avons décidé de ne pas diffuser ce clip" du parti des Démocrates de Suède, a déclaré à l'AFP le directeur de la communication de TV4, Gunnar Gidefeldt.

La Suède a une législation sur la liberté d'expression à la télévision et à la radio qui proscrit "les messages à caractère haineux fondés sur la race, la religion, etc. Dans ce cas, il s'agit de religion", a expliqué M. Gidefeldt.

Il a précisé que l'interdiction ne visait que ce clip et que si le parti des Démocrates de Suède en proposait un autre, il serait étudié en vue de sa diffusion. Aucune décision de justice n'a été prise quant au film dénoncé par TV4.

Le film montre une course entre une femme âgée s'appuyant sur un déambulateur et plusieurs femmes en burqa poussant des landaus, avec pour slogan "le 19 septembre, choissez de mettre fin au financement de l'immigration avant que ne soit mis fin au financement des retraites".

Selon un sondage Synovate publié le 20 août, à un mois du scrutin, les Démocrates de Suède obtiendraient 3,6% des suffrages aux législatives.

Il faut 4% pour entrer au Parlement et des politologues pensent que l'extrême droite, si elle obtenait pour la première fois des députés, pourrait jouer un rôle décisif au cours de la prochaine législature.

Les blocs de gauche et de droite traditionnelle risquent en effet d'avoir à peu près le même nombre de sièges chacun.


 

Première publication : 28/08/2010

COMMENTAIRE(S)