Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Afrique

Le président Pierre Nkurunziza nomme son nouveau gouvernement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/08/2010

Réélu en juin, le président burundais Pierre Nkurunziza a nommé un nouveau gouvernement composé de 21 ministres dont 10 du gouvernement sortant. Il compte 60 % de Hutus, l'éthnie majoritaire, contre 40 % de Tutsis conformément à la Constitution.

AFP - Le président burundais Pierre Nkurunziza, réélu en juin, a nommé dans la nuit de dimanche à lundi un nouveau gouvernement, a annoncé le porte-parole de la présidence, Léonidas Hatungimana.

Dix ministres du gouvernement sortant ont été reconduits dans leur fonction. Sur un total de 21 ministres, quatorze sont issus du parti présidentiel, le CNDD-FDD, ex-principale rébellion hutu du pays, au pouvoir depuis 2005.

Le ministre de l'Intérieur, Edouard Nduwimana, et le ministre de la Sécurité publique, Alain-Guillaume Bunyoni, restent en place.

Les ministères des Relations extérieures et de la Coopération internationale, des Finances, de la Fonction publique et du Plan ne changent pas de titulaires également.

Le général Germain Niyoyankana, un Tutsi issu de l'ancienne armée, est remplacé à la Défense par le général Potien Gaciyubwenge, Tutsi lui aussi, et paie ainsi les conséquences du malaise qui prévaut au sein de l'armée depuis plus d'un an.

Le nouveau gouvernement comprend neuf femmes et compte 60% de Hutu (ethnie majoritaire) pour 40% de Tutsi, conformément à la Constitution. Il compte trois représentants du principal parti tutsi, l'Uprona, et un membre d'un parti allié au CNDD-FDD, le Frodebu Nyakuri.

Le Burundi traverse une grave crise politique depuis les élections communales du 24 mai, remportée très largement par le parti au pouvoir et dont les résultats ont été contestés par l'opposition qui a dénoncé des fraudes massives.

La présidentielle de juin a été remportée par le président sortant Pierre Nkurunziza, seul candidat en lice, qui a prêté serment jeudi. Son parti CNDD-FDD a ensuite remporté les législatives et les sénatoriales.

Ce pays avait basculé en 1993 dans une guerre civile entre la majorité Hutu et l'armée, dominée par la minorité Tutsi, qui a fait près de 300.000 morts et a pris fin en 2003 à l'issue d'un long et laborieux processus de paix.

Première publication : 30/08/2010

  • BURUNDI

    Les électeurs élisent leurs députés au cours d'un scrutin boycotté par l'opposition

    En savoir plus

  • BURUNDI

    À défaut de rival, le président sortant Pierre Nkurunziza a été largement réélu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)