Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Un tournant dans la crise ukrainienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

EUROPE

Vladimir Poutine inaugure la section russe de l'oléoduc allant vers la Chine

Vidéo par Claire BONNICHON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/08/2010

Le Premier ministre a inauguré dimanche la partie russe de l'oléoduc Sibérie-Pacifique qui fournira du pétrole à la Chine d'ici fin 2010. La Russie cherche à diversifier ses exportations de pétrole en contournant l'Europe.

AFP - Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a inauguré dimanche la section russe de l'oléoduc Sibérie-Pacifique qui fournira du pétrole à la Chine d'ici la fin de l'année et dont l'objectif est de diversifier les exportations russes en contournant l'Europe.

"La partie russe du projet est achevée", a déclaré M. Poutine après avoir ouvert le robinet dans la ville de Skovordino (région d'Amour en Extrême-Orient russe) selon les images de la télévision.

"Nous sommes absolument sûrs que cette année le pétrole russe ira vers la Chine", a déclaré M. Poutine au cours d'une cérémonie à laquelle était présent le chef de l'Administration nationale de l énergie de la Chine, Zhang Guobao.

La partie chinoise doit encore construire 930 km de tube sur son territoire pour joindre le tronçon russe, a précisé M. Poutine.

Cet oléoduc va transporter du pétrole de la Sibérie vers les raffineries de la ville chinoise de Daqing (nord-est).

"Pour nous c'est un projet important parce que nous commençons à diversifier nos livraisons de pétrole", a poursuivi le Premier ministre russe.

"Jusqu'à présent les principales livraisons allaient vers nos partenaires européens. Aujourd'hui ils touchent environ 120-130 millions de tonnes de pétrole russe", a précisé le Premier ministre russe.

"Après le lancement de ce tronçon de l'oléoduc Sibérie-Pacifique, nous allons livrer 30 millions de tonnes dans la région Asie-Pacifique et après son élargissement 50 millions de tonnes. Ce sera une concurrence importante à l'itinéraire européen", a-t-il souligné.

L'année dernière la compagnie publique chargée du transport du brut russe, Transneft, a achevé la construction de la première section de l'oléoduc, un tube de 2.694 km d'une capacité annuelle de 30 millions de tonnes de pétrole qui relie Taïchet (Sibérie orientale) à Skovordino.

Cette partie a coûté quelque 378 milliards de roubles (8,7 milliards d'euros), dont 60 milliards de roubles (environ 1,4 md d'euros) ont été consacrés à la construction d'un port pétrolier dans la baie Kozmino, près de Nakhodka, en Extrême-Orient russe, sur la côte russe de la mer du Japon.

Transneft et le groupe pétrolier chinois CNPC avaient par ailleurs signé en octobre 2008 un accord pour la construction d'une autre branche de l'oléoduc vers la Chine, grande consommatrice d'énergie, qui aura ainsi directement accès aux immenses ressources de son voisin.

Ce tronçon de 67 km, de Skovordino à la frontière chinoise, permettra la livraison de brut sibérien, avec un débit initial de 15 millions de tonnes par an, vers le nord de la Chine.
 

Première publication : 30/08/2010

COMMENTAIRE(S)