Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

Asie - pacifique

Washington impose de nouvelles sanctions à Pyongyang

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/08/2010

Le Trésor américain va geler les avoirs détenus aux États-Unis par des personnes physiques et morales nord-coréennes que Washington soupçonne de financer le programme nucléaire de Pyongyang.

AFP - Le Trésor américain a annoncé lundi avoir étendu sa liste noire des personnes physiques et morales nord-coréennes que Washington accuse de contribuer au programme nucléaire militaire de Pyongyang, et dont les avoirs éventuels seront désormais gelés aux Etats-Unis.

Quatre individus, dont deux travaillant au Bureau général de l'énergie atomique nord-coréen, et huit sociétés ont été mis à l'index, selon un communiqué du Trésor publié sur son site internet.

En plus du gel de leurs avoirs, les personnes physiques ainsi désignées seront interdites de voyage aux Etats-Unis.

Première publication : 30/08/2010

  • CORÉE DU NORD

    Jimmy Carter obtient la libération d'un Américain

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Washington va durcir ses sanctions contre la Corée du Nord

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Pour Hillary Clinton, la Corée du Nord doit cesser les provocations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)