Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Irak : dans le piège de Mossoul

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Paris et l'Île-de-France ont perdu 1,5 million de touristes en 2016

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Après le PSG, la magie de Monaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen au Liban : en quête de stature internationale

En savoir plus

LE DÉBAT

Marine Le Pen au Liban : que va chercher la candidate du FN ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Marine Le Pen au Liban : que va chercher la candidate du FN ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Dakota du Nord : les Amérindiens demandent le gel du chantier de l'oléoduc

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vanessa Wagner, le piano engagé d'une virtuose classique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de nouveau au menu de l'Eurogroupe

En savoir plus

Sports

Blanc mise sur Malouda

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/08/2010

Considéré par beaucoup comme le meilleur Bleu lors de la débâcle sud-africaine, Florent Malouda est l'un des piliers de l'équipe de France version Blanc. Motivé et constant, le Guyanais est pressenti comme le prochain capitaine de la sélection.

REUTERS - Désigné meilleur joueur français actuel par Laurent Blanc, Florent Malouda se dit prêt à porter le brassard de capitaine si le nouveau sélectionneur le lui demande.

Avec Chelsea, le milieu de terrain multiplie les bonnes performances et les buts depuis le début de saison. A 30 ans et 57 sélections, il possède tous les atouts recherchés par Laurent Blanc pour le rôle de capitaine.

"A 30 ans, je peux l'assumer, pourquoi pas ? Mais ce n'est pas quelque chose que je recherche, je n'aurai aucune frustration si ce n'est pas le cas", a dit Malouda lundi.

"J'ai la trentaine et je commence à faire partie des vieux", a-t-il poursuivi. "Il n'y a pas de campagne pour postuler. Le capitanat, c'est la responsabilité du coach (...) mais ce n'est pas une ambition personnelle", a ajouté Florent Malouda, désireux de bâtir avec le nouveau sélectionneur "une relation constructive, de confiance et de respect mutuel" après les tumultes des années Raymond Domenech.

Florent Malouda entend poursuivre sa carrière en équipe de France jusqu'à la Coupe du monde 2014 au Brésil voisin de sa Guyane natale. Il est arrivé le premier lundi à Clairefontaine, où les Bleus préparent leurs deux premiers matches de qualification pour l'Euro 2012. Il en a profité pour échanger quelques mots avec Laurent Blanc.

"Il est arrivé très tôt et ça prouve qu'il a envie d'être là", a apprécié le nouveau sélectionneur. "J'ai discuté avec lui, il a beaucoup d'envie. Il a une belle forme, c'est un des plus âgés et ça peut montrer la voie à certains."

Première publication : 31/08/2010

  • FOOTBALL

    Blanc rappelle Lloris et Malouda, Toulalan et Abidal restent sur la touche

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    L'ex-médecin des Bleus dénonce les défaillances de la FFF

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Les Bleus de Laurent Blanc s'inclinent face à la Norvège

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)