Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Journée insurrectionnelle au Burkina Faso

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : quelle transition possible ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

Economie

Apple lance son Facebook pour la musique et revient à la télé

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 02/09/2010

Un réseau social pour la musique, Ping, et la renaissance de l'Apple TV : telles sont les deux nouveautés de la rentrée révélées par Apple lors de sa conférence de presse annuelle consacrée à la musique, organisée ce mercredi.

Des iPod oui, mais surtout un réseau social et la renaissance d’Apple TV. Lors de sa conférence de presse annuelle, ce mercredi, traditionnellement plutôt consacrée à la musique, la marque à la pomme s’est lancée dans le grand bain des médias sociaux avec Ping. Ping, ça ressemble à Facebook, ça a le goût de MySpace, et ça risque de faire mal à Last.fm et autres Deezer...

Intégré à la nouvelle mouture d'iTunes, Ping se veut aussi et surtout l'armée d’Apple pour engager la bataille du web 2.0. On peut ainsi y suivre sa famille ou ses amis et partager avec eux la musique qu’on écoute, qu’on télécharge ou qu’on aime, tout simplement. Ajoutant qu'il était très simple de gérer qui avait accès - ou non - aux informations publiées sur la plateforme, Steve Jobs n'a pas résisté au plaisir de lancer une petite pique à Facebook et ses supposées dérives dans le domaine de la vie privée...

Location de films

Non content d'attaquer frontalement Facebook et MySpace, Apple a également décidé d’accentuer son combat contre Google. L’inventeur de l’iPod a ressorti des cartons sa vieille Apple TV.

Lancée en 2007, cette petite boite qui permet de faire le lien entre l’ordinateur et la télévision n’avait, à l'époque, pas connu le succès escompté. À 300 dollars pièce, les consommateurs la trouvaient un peu chère. Mais depuis, Google a annoncé qu’il travaillait à une Google TV pour 2011, changeant quelque peu la donne dans le secteur...

Steve Jobs a donc jugé opportun d'ajouter une pincée de télévision à sa conférence sur la musique. La nouvelle mouture d'Apple TV, baptisée aTV, ne coûtera que 99 dollars. Elle sera disponible aux États-Unis dans un mois.

L'outil permettra de se connecter - en streaming - au très populaire service de location de films à domicile Netflix. Apple a également réussi à négocier des accords avec ABC et Fox. Les acquéreurs de l’aTV - les seuls Américains pour l'instant - pourront ainsi regarder les séries de ces deux chaînes américaines, moyennant le paiement de la modique somme de 99 cents par épisode. Seule surprise : il n’est pas possible d’acheter des films.

Pour le reste, Apple s'est contenté de profondément relooker son iPod Nano, qui gagne un écran tactile et perd sa molette de sélection. Quant à l’iPod, il confirme son orientation vers les jeux vidéo, puisque Apple lui ajoute un service de jeux en réseau.

Première publication : 01/09/2010

  • TECHNOLOGIES

    Apple prépare ses tubes de la rentrée

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATION

    Orange veut dégainer sa propre tablette contre Apple

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Google prend le pas sur Apple dans le monde du smartphone

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)