Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : au coeur de raqqa, fief des jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Miossec, poétique et sombre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Martin Schulz, Président du Parlement européen

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la bataille pour la présidence de l'UMP

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Commission européenne : l'équipe Juncker passe son grand oral

En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Syrie : la coalition a bombardé un important complexe gazier tenu par l'EI

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

  • Plus de 3 000 migrants sont morts en Méditerranée depuis janvier

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes européens affluent en Irak pour combattre l’EI

    En savoir plus

Economie

Les HLM aussi se sont fait piéger par les subprimes

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 02/09/2010

Selon le rapport de la Mission interministérielle d'inspection du logement social, révélé par La Tribune, la dette des organismes HLM qui ont souscrit à des emprunts toxiques s’élève à plus de 7 milliards d’euros.

Quand les subprimes rattrapent les logements sociaux… La Mission interministérielle d’inspection du logement social (Miilos) a constaté que depuis 2007, les organismes HLM n’ont pas hésité à souscrire des prêts adossés à des produits financiers toxiques de type subprimes, révèle mercredi le quotidien économique La Tribune.

Une mode qui a culminé en 2008 puisque 22,5% des 151 offices HLM contrôlés y avaient eu recours. Mais même en 2009, alors que la crise des subprimes était déjà largement en cours, 27 établissements ont continué ce jeu dangereux.

Et le réveil a été brutal confirme la Miilos. Aujourd’hui, la dette des organismes de gestion HLM qui se sont laissés tenter par ces prêts dépassent les 7 milliards d’euros. Tous ne sont pas logés à la même enseigne. Dans la majorité des cas, la part de ces produits dans la masse globale de la dette ne dépasse pas les 5%. Mais pour 12 d’entre eux, elle dépasse les 10% et culmine même à 50% pour certains.

Mesures d’économie

Ce triste résultat est autant imputable aux offices HLM qu’aux banques, note encore le rapport. En effet, au plus fort de l’engouement pour ces investissements à risques, les établissements financiers vantaient les prêts adossés à des emprunts de type subprimes car ils permettaient de bénéficier d’un taux d’intérêt plus bas que la moyenne. Sauf qu’il s’agit d’un taux variable et avec l’effondrement du système, il a explosé…

"Nous craignons maintenant une augmentation des sinistres", prévient dans La Tribune Daniel Dauvet, chef adjoint de la Miilos. Les établissements concernés vont, en effet, devoir constituer des provisions pour assurer le remboursement de leur dette. Autant d’économies qu’il va falloir faire par ailleurs…

Déjà en septembre 2009, un établissement lyonnais spécialisé dans le logement social avait justifié des mesures d’économie par une ardoise de 49 millions d’euros due à la crise des subprimes. Une situation qui risque, au final, de ne pas arranger les affaires des locataires de ces habitations…

Crédit photo : lemmiword (Flickr)

Première publication : 01/09/2010

COMMENTAIRE(S)