Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jeff Koons, l'icône du néo-pop s'expose à Paris !

En savoir plus

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande est-il Vert ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Tamir Rice, 12 ans, abattu pour avoir joué avec son pistolet factice"

En savoir plus

SUR LE NET

La communauté afro-américaine appelée au boycott du "Black Friday"

En savoir plus

EUROPE

Soupçonnés de terrorisme, les Yéménites arrêtés à l'aéroport d'Amsterdam ont été relâchés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2010

Les deux Yéménites soupçonnés de complot terroriste arrêtés lundi à l'aéroport d'Amsterdam ont été remis en liberté. Ils avaient été interpellés alors qu'ils arrivaient de Chicago après une fouille suspecte de leurs bagages.

AFP - Les deux Yéménites arrêtés lundi à l'aéroport d'Amsterdam en provenance des Etats-Unis et qui étaient soupçonnés de "complot terroriste" ont été remis en liberté mercredi, a annoncé le parquet national néerlandais.

"Les deux hommes yéménites qui étaient détenus depuis lundi, soupçonnés d'une éventuelle implication dans la préparation d'un crime terroriste ont été remis ce soir en liberté", a indiqué le parquet dans un communiqué.

"Il ressort aussi bien de l'enquête aux Etats-Unis que de l'enquête aux Pays-Bas qu'il n'y a plus d'indices concernant l'implication possible des hommes dans une activité répréhensible", a expliqué le parquet, qui a interrogé les deux hommes.

Au cours de l'enquête menée aux Etats-Unis, les bagages des hommes ont été fouillés, plusieurs domiciles ont été perquisitionnés et plusieurs personnes ont été entendues, selon la même source.

"Aucun présence de matière explosive n'a été constatée au cours de tests plus précis effectués aux Etats-Unis" dans les bagages que transportait l'un des deux hommes et restés aux Etats-Unis, a précisé le parquet.

Celui-ci a ajouté que "la possible présence d'une trace d'explosifs" avait d'abord été décelée dans un des bagages au cours d'un premier test.

"Il n'y a pas de raisons de détenir plus longtemps les hommes, et ils ne sont plus considérés comme des suspects", a souligné le parquet.

Le parquet néerlandais avait annoncé mardi que les deux hommes, qui avaient atterri lundi matin à Amsterdam en provenance de Chicago et se rendaient à Sanaa, la capitale du Yémen, étaient soupçonnés de "complot terroriste" et avaient été arrêtés "sur la foi d'informations" communiquées par les Etats-Unis.

"L'information fournie aux autorités néerlandaises était tellement sérieuse qu'il a été décidé de ne prendre aucun risque", a expliqué le parquet.

Des "objets suspects", dont des téléphones portables fixés ensembles avec du ruban adhésif, avaient été découverts dans les bagages de l'un des deux hommes aux Etats-Unis, qui n'avaient pas été enregistrés pour le vol Chicago-Amsterdam.

Selon la chaîne de télévision américaine ABC News, les deux hommes arrêtés à Amsterdam sont Ahmed Mohamed Nasser al-Soofi, qui habite à Detroit (Michigan, nord-est des Etats-Unis), et Hezam al-Murisi.

Des responsables du FBI, la police fédérale américaine, avaient indiqué mardi que les deux Yéménites avaient manqué une correspondance à l'aéroport de Chicago à destination de Washington, ce qui expliquerait pourquoi l'un de leurs bagages a voyagé seul.

"Mon client est très heureux d'avoir été remis en liberté", a déclaré Klaas-Arjen Krikke, avocat de l'un des deux Yéménites cité par l'agence de presse ANP, en soulignant les conséquences de l'épisode pour les deux hommes : "Ils sont vus dans le monde entier comme des terroristes, avec prénom et nom".

"Il espère être vite à nouveau avec sa famille. Mais ce qui s'est passé ici ne mérite pas un prix de beauté. Les Américains en sont particulièrement responsables. Scandaleux!", a-t-il ajouté selon ANP.

Première publication : 01/09/2010

COMMENTAIRE(S)