Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

EUROPE

Soupçonnés de terrorisme, les Yéménites arrêtés à l'aéroport d'Amsterdam ont été relâchés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/09/2010

Les deux Yéménites soupçonnés de complot terroriste arrêtés lundi à l'aéroport d'Amsterdam ont été remis en liberté. Ils avaient été interpellés alors qu'ils arrivaient de Chicago après une fouille suspecte de leurs bagages.

AFP - Les deux Yéménites arrêtés lundi à l'aéroport d'Amsterdam en provenance des Etats-Unis et qui étaient soupçonnés de "complot terroriste" ont été remis en liberté mercredi, a annoncé le parquet national néerlandais.

"Les deux hommes yéménites qui étaient détenus depuis lundi, soupçonnés d'une éventuelle implication dans la préparation d'un crime terroriste ont été remis ce soir en liberté", a indiqué le parquet dans un communiqué.

"Il ressort aussi bien de l'enquête aux Etats-Unis que de l'enquête aux Pays-Bas qu'il n'y a plus d'indices concernant l'implication possible des hommes dans une activité répréhensible", a expliqué le parquet, qui a interrogé les deux hommes.

Au cours de l'enquête menée aux Etats-Unis, les bagages des hommes ont été fouillés, plusieurs domiciles ont été perquisitionnés et plusieurs personnes ont été entendues, selon la même source.

"Aucun présence de matière explosive n'a été constatée au cours de tests plus précis effectués aux Etats-Unis" dans les bagages que transportait l'un des deux hommes et restés aux Etats-Unis, a précisé le parquet.

Celui-ci a ajouté que "la possible présence d'une trace d'explosifs" avait d'abord été décelée dans un des bagages au cours d'un premier test.

"Il n'y a pas de raisons de détenir plus longtemps les hommes, et ils ne sont plus considérés comme des suspects", a souligné le parquet.

Le parquet néerlandais avait annoncé mardi que les deux hommes, qui avaient atterri lundi matin à Amsterdam en provenance de Chicago et se rendaient à Sanaa, la capitale du Yémen, étaient soupçonnés de "complot terroriste" et avaient été arrêtés "sur la foi d'informations" communiquées par les Etats-Unis.

"L'information fournie aux autorités néerlandaises était tellement sérieuse qu'il a été décidé de ne prendre aucun risque", a expliqué le parquet.

Des "objets suspects", dont des téléphones portables fixés ensembles avec du ruban adhésif, avaient été découverts dans les bagages de l'un des deux hommes aux Etats-Unis, qui n'avaient pas été enregistrés pour le vol Chicago-Amsterdam.

Selon la chaîne de télévision américaine ABC News, les deux hommes arrêtés à Amsterdam sont Ahmed Mohamed Nasser al-Soofi, qui habite à Detroit (Michigan, nord-est des Etats-Unis), et Hezam al-Murisi.

Des responsables du FBI, la police fédérale américaine, avaient indiqué mardi que les deux Yéménites avaient manqué une correspondance à l'aéroport de Chicago à destination de Washington, ce qui expliquerait pourquoi l'un de leurs bagages a voyagé seul.

"Mon client est très heureux d'avoir été remis en liberté", a déclaré Klaas-Arjen Krikke, avocat de l'un des deux Yéménites cité par l'agence de presse ANP, en soulignant les conséquences de l'épisode pour les deux hommes : "Ils sont vus dans le monde entier comme des terroristes, avec prénom et nom".

"Il espère être vite à nouveau avec sa famille. Mais ce qui s'est passé ici ne mérite pas un prix de beauté. Les Américains en sont particulièrement responsables. Scandaleux!", a-t-il ajouté selon ANP.

Première publication : 01/09/2010

COMMENTAIRE(S)