Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Economie

Le taux de chômage diminue lentement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2010

Le taux de chômage en France métropolitaine s'élève à 9,3 % au second semestre, en baisse de 0,2 points par rapport au premier semestre selon l'Insee. Il atteint 9,7 % en incluant les DOM.

AFP - Le taux de chômage en France, à son plus haut niveau depuis dix ans avec la crise, a baissé de 0,2 point au deuxième trimestre à 9,3% en métropole et à 9,7% avec les départements d'outre-mer (DOM), a indiqué jeudi l'Insee.

Ces données sont une estimation corrigée des variations saisonnières à "plus ou moins 0,3 point", a précisé l'Institut national de la statistique et des études économiques, qui a révisé les données de la fin de l'année 2009.

L'Insee mesure chaque trimestre le nombre de chômeurs, que la personne soit inscrite ou non à Pôle emploi et ait ou non droit à une indemnisation.

Son taux de chômage est calculé selon les normes du Bureau international du Travail (BIT), seule base de comparaison internationale.

En moyenne, le taux de chômage BIT s'est établi à 9,7% de la population active en incluant les DOM, après une baisse de 0,1 point au premier trimestre et de 0,2 point au deuxième. Il avait atteint 10% fin 2009 comme en 1999.

En métropole, le taux de chômage s'est établi à 9,3%, en baisse également de 0,1 point au premier trimestre puis de 0,2 point au deuxième, selon l'Insee.

"C'est la première baisse significative depuis la crise, le deuxième trimestre de baisse après 21 mois de hausse", a observé la ministre de l'Economie et de l'Emploi Christine Lagarde.

Pour son secrétaire d'Etat Laurent Wauquiez, "c'est un vrai tournant" même s'"il faut rester prudent car on n'a pas encore une baisse massive".

Le détail fourni par l'Insee montre aussi un net repli du chômage partiel, qui touchait 126.000 salariés en moyenne au deuxième trimestre, soit le niveau du quatrième trimestre 2008. Le temps partiel subi, lui, est resté "stable".

Le chômage reste très supérieur au point bas du deuxième trimestre 2008 (7,2% en métropole et 7,6% avec DOM), la crise ayant provoqué une envolée inédite du nombre de chômeurs.

Le marché du travail s'était amélioré entre 2006 et 2008 mais la crise a détruit plus d'un demi-million d'emplois salariés.

Selon l'Insee, la France comptait au deuxième trimestre 2,624 millions de chômeurs, et plus généralement 3,3 millions de personnes ne travaillant pas mais souhaitant travailler, qu’elles soient ou non disponibles dans les deux semaines pour travailler et qu’elles recherchent ou non un emploi.

L'Insee ne publie plus de taux mensuel depuis de graves problèmes statistiques soulevés en 2007 qui ont conduit à un changement de méthode.

Au deuxième trimestre, l'Insee n'enregistre pas d'amélioration pour les 15-24 ans avec un taux de chômage se maintenant à 23,3% en métropole soit 632.000 jeunes actifs sans emploi (24,1% avec les DOM).

C'est pour les autres tranches d'âge que le taux de chômage a baissé au deuxième trimestre à 8,4% en métropole pour les 25-49 ans (contre 8,6% au premier trimestre).

La baisse est plus nette à 6,1% en métropole pour les 50 ans et plus, soit 450.000 seniors au chômage (contre 6,6% au premier trimestre), le gouvernement y voyant le résultat de la pression mise sur les entreprises sur ce sujet.

Première publication : 02/09/2010

  • FRANCE

    Le chômage baisse pour le deuxième mois consécutif

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    En France, les destructions d'emplois ont battu des records en 2009

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)