Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Culture

Johnny Hallyday se sépare de son producteur Jean-Claude Camus

Vidéo par Stéphanie DE SILGUY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/09/2010

Johnny Hallyday s'est séparé de Jean-Claude Camus, son producteur, avec lequel il travaillait depuis près de 20 ans, en raison de "différends financiers". Le chanteur, qui compte remonter sur scène en 2012, l'a remplacé par Gilbert Coullier.

AFP - Johnny Hallyday a décidé de se séparer de Jean-Claude Camus, son producteur depuis près de vingt ans, pour relancer une carrière en panne et refaire des concerts, après l'arrêt brutal de sa dernière tournée fin 2009, consécutif à son hospitalisation à Los Angeles.

Gilbert Coullier, qui va désormais s'occuper de ses concerts, a annoncé jeudi à l'AFP que l'ancienne "idole des jeunes" voulait refaire de "grosses tournées comme auparavant".

"Ca n'exclut pas qu'il pourra faire un Olympia mais, l'idée première, c'est de revenir à de grands spectacles", a-t-il ajouté, parlant d'un retour sur scène en 2012.

Selon le producteur, les premiers contacts avec le chanteur ont eu lieu le 14 août et les discussions ont abouti rapidement. La gestion des albums est en revanche toujours confiée à Warner Music France, a-t-il précisé.

En choisissant Gilbert Coullier, Johnny Hallyday rejoint l'ancien associé de Jean-Claude Camus. Tous deux avaient collaboré au sein de la société Spectacles Camus-Coullier durant une quinzaine d'années. Ils s'étaient quittés en 1991 et le chanteur avait alors choisi celui qui était devenu son confident.

A plusieurs reprises, les rumeurs d'une séparation entre les deux hommes, amis depuis plus de trente ans, ont circulé mais elles ont toujours été démenties.

Début mai, le chanteur, âge de 67 ans, a ainsi balayé d'un revers de la main toute tension avec son producteur et il s'est dit "scandalisé" par les affirmations publiées en ce sens dans le livre des journalistes Renaud Revel et Catherine Rambert, "Johnny, les 100 jours où tout a basculé" (First Editions).

"Sache que je continue à te faire confiance, je t'embrasse et t'aime. Ton ami, Johnny Hallyday", écrivait alors l'interprète de "Gabrielle" dans un message à Jean-Claude Camus, que ce dernier a publié sur son site internet.

Selon l'Express, l'artiste, qui a vendu plus de 100 millions de disques, et enregistré 43 albums dont une quarantaine de disques d'or en quelque cinquante ans de carrière, a décidé de quitter son producteur en raison de "différends d'ordre financier".

Début 2008, M. Camus a vendu sa société de production à Warner Music France. Il en était resté président du conseil de surveillance.

"Aujourd'hui, Warner produit les disques et les concerts de Johnny. Ils sont parfaits pour les disques mais Johnny ne tient pas à ce que Warner organise ses spectacles. Jean-Claude Camus n'était plus maître de toutes les décisions", a fait valoir Gilbert Coullier.

Avec son nouveau producteur, Johnny Hallyday espère faire rebondir sa carrière, en suspens depuis son hospitalisation en urgence en décembre à Los Angeles, après l'opération d'une hernie discale à Paris. Il avait alors été contrait de mettre un terme prématuré à sa gigantesque tournée "Tour 66", présentée comme sa dernière.

Les 160.000 billets vendus pour les 24 derniers concerts ont été remboursés et l'affaire s'est déplacée devant les tribunaux.

Fin 2009, la justice a chargé deux experts médicaux, un infectiologue et un neurochirurgien, de mener une expertise médicale pour définir d'éventuelles responsabilités dans les problèmes de santé post-opératoires du chanteur. Le rapport définitif est attendu pour le 30 septembre.

Chanteur français le mieux payé en 2009 et auréolé d'une Victoire de la musique en mars pour le "spectacle musical, concert ou tournée de l'année", Johnny Hallyday doit par ailleurs monter pour la première fois sur les planches en septembre 2011. Il tiendra le premier rôle d'une pièce de Tennessee Williams, "Le paradis sur terre", au théâtre Edouard VII à Paris.
 

Première publication : 02/09/2010

COMMENTAIRE(S)