Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Economie

La caverne d’Ali Baba des technophiles européens fête sa 50e édition

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 02/09/2010

Le salon de l'IFA, qui a vu dans le passé l'émergence de la télévision et des lecteurs MP3, ouvre ses portes vendredi à Berlin, et compte bien s’affirmer comme le plus important salon dédié aux nouvelles technologies.

Que de chemin parcouru depuis les balbutiements de la radio en 1923, lors du premier salon. L’IFA, le salon international de l'électronique grand public, ouvre ses portes vendredi au grand public pour la cinquantième fois. Il n’est en effet annuel que depuis 2005.

Un anniversaire dont les organisateurs comptent bien profiter pour claironner que leur bébé est devenu le plus grand du monde. Ils sont prompts à brandir les chiffres pour le prouver. Cette année, 1423 stands se disputeront l’attention des visiteurs sur 134 400 m².

Une giga-foire aux gadgets de tous poils qui rassemble tout ce que le secteur compte de fabricants prestigieux. De Sony à Google en passant par Panasonic et Microsoft, ils viennent tous montrer leur vision d’un monde toujours plus connecté. C’est la grande tendance de ce crû 2010.

Télé ou tablette ?

Sony devrait ainsi introduire sa télévision développée en partenariat avec Google. D’autres fabricants ont également amené dans leurs cartons des téléviseurs qui permettent de surfer sur le web. L’IFA 2010 devrait également être l’occasion de voir les premières applications du nouveau standard européen HbbTV, une norme dévoilée en 2009, qui permet de connecter directement sa télévision au Net, sans passer par un boîtier externe ou son ordinateur.

Berlin sera aussi la rampe de lancement pour tous les concurrents d’Apple sur le nouveau marché des tablettes tactiles. Tous ceux qui pensent qu’"il n’y a pas que l’iPad dans la vie" vont tenter de le démontrer en proposant toute une floppée de tablettes tournant sous Android (le système d’exploitation de Google) ou équipées de Windows de Microsoft.

Si tout ce petit monde se bat pour sortir du lot des exposants à l’IFA, c’est parce que ce salon a la réputation de donner le "la" des nouvelles tendances de l’électronique grand public. Le salon allemand a, entre autres, exposé le premier téléviseur couleurs, le premier auto-radio, les premiers CD et plus récemment, en 1999, le premier lecteur MP3.

Première publication : 02/09/2010

COMMENTAIRE(S)