Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

Sports

Des joueurs accusent Domenech d’être la "taupe" des Bleus

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/09/2010

Trois joueurs ont affirmé, devant la mission d’information chargée de lever le voile sur la grève des Bleus à Knysna, que Raymond Domenech était à l'origine des fuites dans la presse sur les injures de Nicolas Anelka.

La grève des Bleus continue à faire parler d’elle. L’hebdomadaire Le Point s’est procuré le rapport de la mission d'information chargée de faire la lumière sur l’épisode du bus de Knysna, en juin dernier. Ce rapport n’avait pas été rendu public. D’après la mission composée de trois membres de la Fédération française de foot et de trois membres du staff des Bleus, et qui a auditionné 18 mondialistes, trois joueurs ont accusé leur sélectionneur Raymond Domenech d’être l’auteur des fuites à l’origine du titre de L’Équipe du 19 juin. Le quotidien sportif avait alors relaté en "Une" l’insulte que l’attaquant Nicolas Anelka aurait prononcée à l’encontre de son entraîneur à la mi-temps du match France – Mexique (0-2). Cet incident avait provoqué l’exclusion de l’attaquant de Chelsea, et avait conduit à la grève des joueurs pour exprimer leur soutien à Anelka.

Par ailleurs, le rapport de la mission d’information préconise de "renvoyer l’ensemble des 23 joueurs devant l’instance disciplinaire". La FFF n’a pas tenu compte de cette recommandation puisque seuls 5 joueurs ont été entendus, et 4 sanctionnés. Dans le rapport, le sélectionneur Domenech en prend lui aussi pour son grade puisqu’il se voit notamment reprocher "des choix non expliqués qui ont fait naître des malaises, voire de la rancœur" et "l’absence de décision pour gérer l’incident" avec Anelka.
 

Première publication : 02/09/2010

  • FOOTBALL

    Patrice Evra taille un costard à Domenech et vilipende Thuram

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Laurent Blanc marque son autorité en excluant les 23 mondialistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)