Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie: entre fierté et inquiétude

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : des dizaines de personnes tuées près de Beni

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Société militaire privée : le business de la guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Evasion fiscale : Juncker est-il crédible en "Monsieur propre" ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : l’emploi, un défi pour le futur président

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Harlem Désir, Secrétaire d'État aux Affaires européennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Beyonce fait le buzz avec son clip "fait-maison"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Laisser aux Arabes le temps de découvrir ce que c’est que la démocratie"

En savoir plus

EUROPE

La Bundesbank se prononce pour l'éviction de Thilo Sarrazin

Vidéo par Lise Pressac

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/09/2010

La banque centrale allemande a voté pour l'exclusion de l'un des membres de son directoire, Thilo Sarrazin, qui a déclenché une polémique en publiant un pamphlet où il tenait des propos jugés racistes sur les juifs et les musulmans.

AFP - Le directoire de la Bundesbank, la banque centrale allemande, a décidé jeudi à l'unanimité vouloir l'éviction d'un de ses membres, auteur de propos jugés racistes, a annoncé la Bundesbank.

La demande du renvoi de Thilo Sarrazin, dont le contrat au sein du directoire courait jusqu'en 2014, sera faite au président allemand Christian Wulff, seul à même de pouvoir renvoyer un membre du directoire de la Buba, institution indépendante, a précisé la Buba dans un communiqué.

Thilo Sarrazin, membre du directoire de la Bundesbank, s'est illustré par ses théories sur un "gène juif" et ses attaques au vitriol contre les immigrés musulmans, qu'il développe dans un pamphlet publié lundi et intitulé "L'Allemagne court à sa perte".

Mercredi, M. Wulff a laissé entendre sur la chaîne de télévision N24 qu'il accueillerait de façon positive une telle demande.

"Je pense que le directoire de la Bundesbank peut faire quelque chose afin que le débat (autour des déclarations de Sarrazin) ne nuise pas à l'Allemagne, avant tout au niveau international", avait-il déclaré.
 

Première publication : 03/09/2010

  • ALLEMAGNE

    Un banquier plonge le pays en plein désarroi en stigmatisant juifs et musulmans

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)