Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les promesses de Hollande à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

France-Afrique : un rapport parlementaire très critique appelle à une nouvelle politique africaine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

Economie

Le chômage touche 9,6% de la population active

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2010

Le département du Commerce a annoncé que 54 000 emplois avaient été détruits au mois d'août, portant le taux de chômage à 9,6%. Le secteur privé a contribué à éviter le pire, créant 67 000 postes, soit 20 000 de plus que prévu.

AFP - Les Etats-Unis ont perdu 54.000 emplois nets en août, soit beaucoup moins que ne le craignaient les analystes, et le taux de chômage y est remonté d'un dixième de point, à 9,6%, selon le rapport mensuel sur l'emploi publié vendredi par le département du Commerce à Washington.

Les Etats-Unis ont perdu des emplois pour le troisième mois d'affilée en août. L'économie américaine a détruit 54.000 emplois de plus qu'elle n'en a créé, indique ce rapport, alors que les analystes avaient estimé le solde net des destructions d'emplois à 120.000, selon leur prévision médiane.

Le rapport du ministère montre que le secteur privé a créé 67.000 emplois nets en août, soit plus que ne le prévoyaient les analystes (44.000).

Comme les mois précédents, les destructions d'emplois à l'échelle du pays résultent avant tout de la fin des contrats des personnes embauchées temporairement par l'Etat pour le recensement décennal, phénomène qui a touché encore 114.000 personnes en août, selon le ministère.

Celui-ci a revu fortement ces chiffres du mois précédent, qui apparaissent désormais, nettement moins mauvais que lors de leur publication initiale puisque le nombre des destructions nettes d'emplois de juillet dans le pays a été divisé par plus de deux, à 54.000, du fait d'une révision en forte hausse des créations d'emplois du secteur privé.

Cela n'empêche que si le rapport est moins mauvais que prévu dans sa globalité, il traduit un net ralentissement des embauches nettes dans le privé en août, alors que gouvernement, économistes, et investisseurs attendent de voir ce secteur prendre le relais de l'Etat pour faire repartir l'économie.

Le rapport du ministère montre que le taux de chômage est remonté comme prévu de 0,1 point en août, pour atteindre 9,6%, son plus haut niveau depuis le mois de mai.

Première publication : 03/09/2010

  • MARCHÉS

    Les mauvais chiffres de l'emploi font chuter Wall Street

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)