Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

Asie - pacifique

La minorité chiite de Quetta visée par un attentat

Vidéo par Elisabeth ALLAIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/09/2010

Un attentat-suicide s'est produit au milieu d'une manifestation chiite annuelle de soutien aux Palestiniens, dans le sud-ouest du Pakistan. Au moins 54 personnes ont été tuées et plus de 200 blessées.

AFP - Au moins 54 personnes ont été tuées et plus de 200 blessées vendredi dans deux attentats suicide visant les minorités religieuses, cibles fréquentes des talibans alliés à Al-Qaïda et autres radicaux dans une campagne de terreur qui ensanglante le Pakistan depuis trois ans.

"D'après les informations en provenance des hôpitaux, 53 personnes ont été tuées et 197 blessées" à Quetta, a déclaré au téléphone à l'AFP Sardar Khan, un responsable de la police de cette ville, la capitale de la province du Baloutchistan, dans le sud-ouest.

Un kamikaze a actionné les explosifs remplissant sa veste au beau milieu d'un rassemblement de chiites, minoritaires, car représentant à peine 20% des 170 millions de Pakistanais, sunnites à près de 80%, a expliqué Mohammad Shaban, le chef de la police criminelle de la cité.

Les victimes participaient à une manifestation anti-israélienne et de soutien aux Palestiniens, a-t-il précisé.

Auparavant, à Mardan, petite ville du nord-ouest située non loin des fiefs talibans, un homme avait fait exploser sa bombe sur le trottoir, tuant un passant et en blessant quatre autres, a dit le chef de la police locale, Waqif Khan.

Le bilan aurait pu être bien plus lourd sans la présence d'esprit de policiers qui gardaient un lieu de culte de la minorité ahmadie: ils ont en effet ouvert le feu sur le suspect qui tentait de forcer l'entrée du bâtiment où priaient une trentaine de fidèles.

Les ahmadis, aussi appelés qadianis, vivent en cachant leur appartenance, et il est donc difficile d'évaluer leur nombre. Ils prônent un islam moderniste et libéral et jouent un rôle principalement dans le développement et l'aide aux défavorisés.

La communauté Ahmadiya est considérée par les autres principales écoles de l'islam -sunnite et chiite- comme non musulmane, voire hérétique. Ses fidèles n'ont officiellement pas le droit de pratiquer ouvertement leur culte au Pakistan, à l'instar d'autres pays musulmans. L'Organisation de la conférence islamique (OCI) les a déclarés non musulmans en 1973, leur interdisant le pèlerinage à La Mecque.

Les zones tribales du nord-ouest, frontalières de l'Afghanistan, sont le bastion du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP) allié à Al-Qaïda et le principal sanctuaire dans le monde des cadres d'Al-Qaïda.

Plus de 3.600 personnes ont été tuées en trois ans dans près de 400 attentats -suicide pour la plupart- perpétrés au Pakistan, essentiellement par le TTP ou des groupes qui lui sont liés.

Le Mouvement des Talibans du Pakistan a déclaré à l'été 2007 la "guerre sainte" à Islamabad pour son soutien à Washington et vise régulièrement les forces de sécurité, les bâtiments officiels, mais aussi, de plus en plus, les civils.

Le TTP "sous-traite" certains attentats à d'autres groupes radicaux sunnites, notamment ceux visant les minorités religieuses, affirment les responsables pakistanais de la lutte antiterroriste.

Mercredi soir, un triple attentat visant une procession chiite à Lahore, la grande ville de l'est, avait fait 31 morts et près de 200 blessés dans une foule compacte qui s'apprêtait à rompre le jeûne du Ramadan.

Le 1er juillet, à Lahore aussi, un double attentat suicide dans un mausolée soufi -une autre école de pensée musulmane honnie par les radicaux- avait fait 43 morts parmi d'innombrables pèlerins.

Et le 28 mai dans la même ville, des kamikazes avaient fait exploser leurs bombes dans deux mosquées des ahmadis, tuant 82 personnes.

Première publication : 03/09/2010

  • PAKISTAN

    Au moins trente morts dans un triple attentat-suicide à Lahore

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La lutte antiterroriste au menu de la visite à Paris du président pakistanais

    En savoir plus

  • INONDATIONS AU PAKISTAN

    Pour Washington, les Taliban préparent des attaques contre les humanitaires

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)