Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les Taliban pakistanais promettent d'attaquer les États-Unis et l'Europe

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/09/2010

Après que Washington a placé le groupe pakistanais Tehrik-e-Taliban sur sa liste noire des organisations terroristes internationales, un commandant de l'organisation menace de se venger des frappes effectuées par les drones américains.

AFP - Les talibans pakistanais ont menacé vendredi d'attaquer les Etats-Unis et l'Europe, deux jours après que Washington eut annoncé avoir placé le groupe pakistanais Tehreek-e-Taliban sur une liste noire des organisations terroristes internationales.

"Bientôt, nous viserons l'Amérique et l'Europe, nous nous vengerons des frappes de drones", a déclaré au téléphone à l'AFP Qari Hussain, un commandant du Tehreek-e-Taliban, qui s'exprimait d'un endroit non précisé.

"(Le président américain Barack) Obama et ses alliés sont nos ennemis, ils ont peur de nous. Cela nous est égal s'ils nous ont qualifiés de groupe terroriste", a ajouté celui qui est surnommé "Ustad-e-Fidaeen" ou "Enseignant des kamikazes".

"Nous mènerons davantage d'attaques, à l'intérieur du Pakistan et de l'Afghanistan. Nous viserons les Américains et leurs alliés où qu'ils soient", a encore dit Qari Hussain.

"Obama et ses amis sont les véritables terroristes. Le Pakistan est aussi un allié des Etats-Unis, et nous attaquerons tous les responsables du gouvernement pakistanais", a-t-il conclu.

Les forces américaines déployées en Afghanistan procèdent régulièrement à des frappes à l'aide de missiles tirés par des drones contre des talibans et d'autres insurgés islamistes liés au réseau Al-Qaïda, réfugiés dans les zones tribales du Nord-Ouest du Pakistan.

Washington qualifie d'endroit le plus dangereux du monde cette région montagneuse difficile d'accès et qui échappe largement au contrôle du gouvernement pakistanais.

Les Etats-Unis ne confirment jamais avoir procédé à des attaques de drones au Pakistan, mais leurs forces armées et la CIA, leur centrale du renseignement, sont les seules dans la région à disposer de tels avions sans pilote.

Depuis août 2008, plus de 1.000 personnes ont été tuées au cours de plus de 100 attaques de drones au Pakistan, dont un certain nombre de commandants des insurgés. Ces opérations attisent le sentiment anti-américain qui est répandu au Pakistan.

Première publication : 04/09/2010

  • PAKISTAN

    La minorité chiite de Quetta visée par un attentat

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Au moins trente morts dans un triple attentat-suicide à Lahore

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Washington inscrit les Taliban pakistanais sur sa "liste noire" des organisations terroristes

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)