Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama à Hiroshima : un hommage mais pas d’excuses

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Accord de la zone Euro : nouveau plan de sauvetage pour la Grèce

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Barack Obama à Hiroshima : l'appel pour un monde sans armes nucléaires

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Euro-2016 : la France chausse les crampons

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Turquie, que reste-il de la révolte de Gezi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Issad Rebrab : "Ma seule ambition, le développement économique de l'Algérie"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les réfugiés dans l'œil de la photographe Anne A-R

En savoir plus

Sports

Bosnie - France : opération reconquête

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 07/09/2010

Mal partis dans la course à l’Euro-2012 avec une première défaite face à la Biélorussie (0-1), les Bleus devront se rattraper, mardi soir à Sarajevo, où ils rencontreront la Bosnie-Herzégovine, leader provisoire du groupe D.

Mardi soir, face à la Bosnie, les Bleus devront retrouver la combativité. Après un premier revers face à la modeste Biélorussie (78e mondiale) en match d’ouverture de la campagne qualificative de l’Euro-2012, les protégés de Laurent Blanc ont encore tout à prouver. "On avait besoin, pour l'équipe de France et je dirais pour le football français, d'un résultat positif contre le Bélarus, mais il faut aller de l'avant et vu le résultat du précédent match, il faut impérativement ramener quelque chose de Bosnie", a martelé Laurent Blanc, dimanche, sur TF1.

Retour providentiel de Benzema

Ce "quelque chose" peut être un match nul ou une victoire mais c’est la seconde option qui est plutôt visée par le coach. Et qui dit victoire dit buts. Or, lors de ses deux derniers matchs de l’après-Mondial, la France n’a fait trembler les filets adverses qu’à une seule reprise (Hatem Ban Arfa face la Norvège, 1-2).

Les absences sur blessure des attaquants Guillaume Hoarau, Louis Saha et Loïc Rémy n’arrangent certainement pas les plans de Laurent Blanc et son 4-4-2 aligné en première période pourrait bien passer à la trappe. Dans ces conditions, le retour de l’infirmerie du meilleur buteur actuel de l’équipe, Karim Benzema, est une bénédiction. Avec sa présence dans l’effectif, un 4-3-3 semble se dessiner avec comme option, un trio offensif Florent Malouda-Karim Benzema-Mathieu Valbuena ou Jérémy Menez.

Une défense à consolider

Si ce schéma est adopté par l’entraîneur français, on pourrait alors voir Alou Diarra revenir au poste de milieu défensif. Le Bordelais apporterait l’expérience internationale qui a fait cruellement défaut à la paire Yann M’Vila - Abou Diaby face au Bélarus. En défense, la charnière Adil Rami – Philippe Mexès, toujours en chantier, devra toutefois gagner en agressivité pour rivaliser avec une équipe réputée physique.

Ils devront particulièrement se méfier du Lyonnais Miralem Pjanic mais surtout du duo d'attaquants Edin Dzeko-Vedad Ibisevic, rompu aux joutes de la Bundesliga. Les Bosniaques auront à cœur de profiter des faiblesses de ces Bleus encore inexpérimentés au niveau international. "S'il y a bien un moment pour prendre les joueurs français, c'est maintenant, a lancé le Bosniaque de Lyon. Il y a beaucoup de joueurs qui manquent à la France, c'est notre chance. Et le stade sera plein à craquer". Plus de 30 000 supporters sont attendus à l'Olympique Kosevo de Sarajevo, bien décidés à soutenir leur équipe qui croit en une victoire contre la France.

Première publication : 06/09/2010

  • FOOTBALL

    Premier rendez-vous manqué pour les Bleus de Laurent Blanc

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    L'équipe de France 98 de retour à la Maison Bleue

    En savoir plus

  • RETROSPECTIVE

    Quand Blanc débutait en Bleu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)