Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : À Rafah les habitants sont pris au piège

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

FRANCE

Perquisition au siège de l'UMP dans le cadre de l'affaire Bettencourt

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/09/2010

Xavier Bertrand, le numéro un du parti présidentiel, confirme, ce jeudi, que le siège de son parti a été perquisitionné hier par des policiers de la brigade financière, dans le cadre de l'affaire Woerth-Bettencourt.

AFP - Le siège parisien de l'UMP a été perquisitionné mercredi "en début d'après midi" par des policiers de la brigade financière dans le cadre de l'affaire Bettencourt/Woerth, a-t-on appris jeudi auprès du numéro un du parti, Xavier Bertrand, confirmant une information de Paris-Match.

Le directeur général de l'UMP, Eric Cesari, a réfuté auprès de l'AFP, le terme de "perquisition", en faisant valoir que les policiers de la brigade financière avaient "prévenu auparavant" de leur venue.

"C'était une demande de renseignements. Ils voulaient vérifier des documents", a insisté

François Picard en direct du siège de l'UMP

M. Cesari.

Une source policière a affirmé jeudi à l'AFP que cette perquisition avait eu lieu dans le cadre d'une enquête préliminaire conduite par le procureur de Nanterre Philippe Courroye.

M. Cesari a expliqué que les policiers, restés durant une heure et demie au siège du parti, cherchaient "la correspondance entre Eric Woerth et Patrice de Maistre".

Ils ont consulté "toutes les archives" et "n'ont rien pris", a affirmé M. Cesari, qui a signé un "procès-verbal" en ce sens.

Les enquêteurs cherchaient, selon le site parismatch.com, dans les archives datant du premier trimestre 2007 la trace d'un courrier de M. Woerth, du 12 mars 2007, adressé à Nicolas Sarkozy.

Dans ce courrier, dont le ministre du Travail a reconnu l'existence la semaine dernière, M. Woerth, alors trésorier de l'UMP, intercédait pour que Patrice de Maistre, gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, se voit attribuer la Légion d'honneur.

Interrogé par l'AFP, le parquet de Nanterre s'est refusé à tout commentaire.

Première publication : 09/09/2010

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    La justice suisse enquête sur les biens de l'héritière de L'Oréal

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'Élysée apporte une nouvelle fois son soutien à Éric Woerth

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Éric Woerth reconnaît avoir demandé la Légion d'honneur pour Patrice De Maistre

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)