Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

Amériques

Le bilan s'alourdit dans le quartier de San Francisco ravagé par un incendie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/09/2010

Une explosion due au gaz, jeudi soir, près de l'aéroport international de San Francisco, a provoqué un incendie qui a fait plusieurs morts et plus de 50 blessés. Plus de 170 maisons ont été endommagées et l'état d'urgence a été déclaré.

AFP - Le gigantesque incendie provoqué jeudi soir par la rupture, pour une raison inconnue, d'une canalisation de gaz près de San Francisco, a fait 4 morts et plus de 50 blessés, un bilan qui pourrait s'alourdir alors que les pompiers luttent toujours contre les flammes.
   
L'accident s'est produit jeudi soir à San Bruno, une ville résidentielle située à trois km à l'ouest de l'aéroport international de San Francisco.
   
Toute la nuit, les pompiers ont lutté contre l'impressionnant brasier, qui a offert de la ville une image de dévastation, qualifiée de "dantesque" par plusieurs habitants.
   
Vendredi matin, le chef des pompiers de San Bruno, Charlie Barringer, avait annoncé au quotidien Los Angeles Times que six personnes avaient péri, mais le gouverneur adjoint de Californie, Abel Maldonado, a revu le bilan à la baisse, au moins temporairement, lors d'un point presse à San Bruno.
   
Selon M. Maldonado, le bilan provisoire fait état de 4 morts, plus de 50 blessés, dont trois personnes dans un état critique brûlées au troisième degré, 38 bâtiments détruits et 7 bâtiments endommagés. L'incendie, qui s'est étendu sur plus de 6 hectares, était contenu vendredi matin à 75%.
   
Le bilan pourrait cependant s'alourdir dans les prochaines heures, au fur et à mesure que les recherches avanceront dans les décombres avec l'aide de chiens.
   
"Vous avez entendu les chiffres, ils ne peuvent qu'augmenter", a averti le maire de San Bruno, James Ruane.
   
"C'est une tragédie horrible", a déclaré pour sa part M. Maldonado. "Les vies de nombreuses personnes ont été soudainement bouleversées pour toujours, et j'adresse mes prières à chacune d'entre elles", a-t-il ajouté.
   
A l'approche du 9e anniversaire des attentats du 11-Septembre, l'explosion avait réveillé les craintes d'une attaque terroriste ou d'un crash aérien, mais les pompiers ont vite établi que la déflagration était accidentelle.
   
"Nous savons qu'une canalisation de gaz s'est rompue hier vers 18H24 (01H24 GMT) mais nous en ignorons la cause. Nous allons le déterminer très vite", a précisé M. Maldonado, qui a déclaré l'état d'urgence dans la région.
   
Jeff Smith, porte-parole de la compagnie Pacific Gas & Electric, fournisseur de San Bruno en gaz et électricité, a parlé d'un accident "absolument horrible". Si l'entreprise était mise en cause, "nous en assumerions la responsabilité", a-t-il assuré.
   
Un habitant a déclaré sur CNN que cela faisait environ trois semaines qu'il sentait une odeur de gaz dans le quartier aujourd'hui dévasté par l'explosion.
   
"Les gens de Pacific Gas & Electric sont venus, j'étais dans mon garage, il m'ont dit de fermer la porte, de fermer le garage et de rentrer chez moi, car l'odeur était très forte", a-t-il dit.
   
"Après être restés dans le quartier un petit moment, ils ont rangé leurs affaires et ils sont partis" malgré l'odeur persistante, a-t-il ajouté.
   
Certains témoins ont rapporté que l'explosion avait creusé un cratère de plusieurs mètres de diamètre.
   
Jeudi soir, les pompiers envoyés sur place s'étaient vite retrouvés débordés par l'ampleur de l'incendie, qui dégageait une chaleur telle que les fenêtres de leurs camions, pourtant garés à bonne distance, s'étaient mises à fondre.
   
"J'ai entendu un bruit comme celui que fait un avion lorsqu'il vole à basse altitude, et puis tout à coup la maison s'est mise à trembler", a expliqué Tina DiIoia, qui était chez elle avec son bébé au moment de l'explosion, à 800 mètres de là.
   
 

Première publication : 10/09/2010

COMMENTAIRE(S)