Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

Asie - pacifique

Des milliers de manifestants protestent contre le projet de brûler le Coran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/09/2010

Un manifestant a été abattu, ce vendredi, en attaquant une base de l'Otan à Faizabad, dans le nord de l'Afghanistan, à l'issue d'un rassemblement contre le projet d'une petite église évangélique américaine de brûler des exemplaires du Coran.

AFP - Des milliers de manifestants afghans ont défilé vendredi en jetant des pierres devant une petite base de l'Otan dans une ville du nord-est de l'Afghanistan, pour protester contre le projet d'un pasteur américain de brûler le Coran, a indiqué la police.

"Il y en a plusieurs milliers, c'est une foule importante", a déclaré à l'AFP le chef adjoint de la police de la province, Sayed Hassan Jafary, à propos des manifestations à Fayzabad, capitale de la province de Badakhshan.

Ce rassemblement est le troisième en Afghanistan, et le plus important, depuis l'annonce

par un pasteur américain de son projet de brûler le livre sacré des musulmans.

La manifestation a démarré après les prières traditionnelles qui ont marqué la fin du mois de jeûne du ramadan, célébrée par la fête de l'Aïd-El Fitr.

"Des gens de presque toutes les mosquées se sont rassemblés", a déclaré le responsable de la police. La foule chantait "mort à l'Amérique" et lançait des pierres à la base militaire de l'Otan sous responsabilité allemande, située dans cette ville.

Quelques policiers et manifestants ont été légèrement blessés, a-t-il ajouté.

Vendredi matin, le président afghan Hamid Karzaï avait déclaré que le pasteur "ne devrait même pas penser" à brûler des exemplaires du Coran, lors d'un discours prononcé au palais présidentiel à l'occasion de la fin du ramadan.

Un pasteur américain, chef d'un groupuscule chrétien intégriste "Dove World Outreach Center" ("Centre colombe pour aider le monde") de Gainesville, en Floride, veut mettre le feu à 200 exemplaires du Coran samedi vers 18H00 (22H00 GMT) pour, dit-il, glorifier le souvenir des victimes des attentats du 11-Septembre.

Il a renoncé jeudi à cette initiative puis a menacé de finalement la mettre en oeuvre.

Ce projet a suscité une vague d'indignation dans le monde.

Première publication : 10/09/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Le pasteur Jones tergiverse sur son intention de brûler le Coran

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama condamne le projet "destructeur" visant à brûler des exemplaires du Coran

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le projet d'un pasteur de brûler le Coran suscite l'inquiétude

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)