Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Amériques

Partisans et opposants manifestent autour du projet de la mosquée de Ground Zero

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/09/2010

Des centaines de personnes sont séparées, près de Ground Zero à New York, par d'importantes forces de police, alors qu'elles manifestent "pour" et "contre" le projet controversé d'une mosquée à proximité du site des attentats de 2001.

AFP - Des manifestations se déroulaient samedi à New York pour et contre la construction d'une mosquée près de Ground Zero, un des sites des attentats du 11-Septembre, dont les Etats-Unis marquaient le neuvième anniversaire.

Environ 200 personnes soutenant le projet controversé de centre culturel islamique, comportant une mosquée, à deux rues du site des attentats de 2001 se sont rassemblées en début d'après-midi sous un soleil radieux, accusant les opposants d'être des bigots.

Les "contre" commençaient à se regrouper un peu plus loin, la manifestation étant prévue plus tard dans la journée.

D'importantes forces de police séparaient les deux groupes, tandis qu'une foule de visiteurs, allant de "marines" en uniforme à des militants pacifistes ou à des groupes de "Hell's Angels", convergeaient vers le site.

Les forces de l'ordre avaient par ailleurs barré l'accès au site où doit voir le jour la mosquée controversée et qui est devenue l'objet d'un débat national.

"Arrêtez la guerre raciste contre le peuple musulman", pouvait-on lire sur une pancarte des partisans du projet, en majorité des militants non musulmans.

"Les gens ont peur parce qu'il y a une campagne antimusulmans en cours dans notre pays", a estimé une militante pacifiste, Jane Toby, 70 ans.

Le projet de mosquée, qui doit être construite sur l'emplacement d'un magasin de vêtements abandonné, a été proposé par un riche imam progressiste, qui y voit un moyen de donner une nouvelle image de l'islam aux Etats-Unis.

Le maire de New York Michael Bloomberg est partisan du projet, tout comme le président américain Barack Obama, qui a rappelé samedi que la liberté de culte était un droit fondamental aux Etats-Unis.

Les sondages montrent toutefois que les Américains et les New-Yorkais pensent que la mosquée devrait être construite plus loin du site.

L'opposition au projet s'est transformée en mouvement national de protestation, conduit par des animateurs radio conservateurs et par divers mouvements républicains et opposés à Barack Obama.

Première publication : 11/09/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Commémoration du 11-Septembre sur fond de tensions religieuses

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)