Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

Amériques

Au moins sept morts dans l'incendie à San Francisco selon le dernier bilan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/09/2010

Selon le dernier bilan officiel, au moins sept personnes ont perdu la vie dans l'incendie qui a ravagé un quartier de San Francisco. Des feux provoqués par l'explosion jeudi d'une conduite de gaz.

AFP - Trois nouveaux cadavres ont été découverts samedi à San Bruno (Californie, ouest des Etats-Unis) après l'explosion jeudi d'une conduite de gaz, portant le bilan à sept morts, ont annoncé samedi les autorités.

Le chef de police Neil Telford a annoncé samedi soir dans un communiqué que "trois victimes supplémentaires avaient été découvertes" dans les décombres du quartier de San Bruno dévasté par l'explosion et l'incendie qui l'a suivie.

"Le nombre de morts confirmés s'élève maintenant à sept", ajoute-t-il. Il précise par ailleurs que "six personnes sont portées disparues" et que les autorités "continuent les fouilles pour retrouver d'éventuelles victimes".

Le dernier bilan fait par ailleurs état de 52 blessés, dont trois brûlés au troisième degré, 37 maisons détruites et 8 maisons gravement endommagées.

La zone sinistrée, située dans la banlieue sud de San Francisco, était comparée par ses habitants à une "zone de guerre". La municipalité a précisé qu'elle annoncerait dimanche matin les modalités de retour à leur domicile des habitants du quartier, dont l'accès restait réservé samedi soir aux autorités.

Pacific Gas & Electric (PG&E), qui fournit San Bruno en gaz et en électricité, a annoncé qu'elle prendrait en charge l'hébergement des sinistrés.

L'Agence américaine de la sécurité des transports (NTSB) a dépêché une équipe sur le lieu de la catastrophe pour enquêter sur les causes de l'accident, alors que PG&E poursuivait également ses recherches.

Plusieurs habitants du quartier avaient affirmé avoir senti une odeur de gaz persistente ces dernières semaines, certains affirmant même que des équipes de PG&E s'étaient déplacées mais n'avaient pris aucune mesure.

Samedi matin, lors d'une conférence de presse, le président de PG&G Chris Johns a précisé que la compagnie avait "passé en revue environ les deux tiers des appels téléphoniques qui lui avaient été adressés" ces dernières semaines.

"Pour l'instant, nous n'avons pas pu confirmer que des appels aient été passés depuis ce quartier pendant les neuf premiers jours de septembre", a-t-il ajouté.

La sénatrice de Californie Barbara Boxer a déclaré samedi à la presse, depuis San Bruno, que l'enquête "allait prendre du temps. Le vice-président de la NTSB dit qu'une enquête poussée comme celle-ci pourrait prendre un an ou plus."

Elle a donc appelé "toutes les parties, PG&E et les régulateurs californiens et fédéraux à dessiner immédiatement les contours d'un sérieux système d'inspection".

Samedi, la Maison Blanche a annoncé que le président Barack Obama avait appelé le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger pour lui présenter ses condoléances et lui assurer que le gouvernement fédéral apporterait à la ville dévastée toute l'assistance nécessaire.

Trois des six personnes décédées ont été identifiées à ce jour: une femme de 44 ans et sa fille de 13 ans, ainsi qu'une femme de 20 ans, selon l'institut médico-légal du comté de San Mateo.

Première publication : 12/09/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Le bilan s'alourdit dans le quartier de San Francisco ravagé par un incendie

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un quartier de San Francisco ravagé par un incendie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)