Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Sports

Qui pour succéder à l'Inter Milan ?

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/09/2010

L'Inter Milan pourra-t-il garder son titre ? Les clubs anglais renoueront-ils avec le dernier carré ? Le Real Madrid et le Barça sont-ils suffisamment armés pour affronter le reste de l'Europe ? Éléments de réponse dès ce soir...

AFP - Le Real Madrid de Jose Mourinho et le FC Barcelone, renforcé par Villa, sont les principaux favoris pour succéder à l'Inter Milan en Ligue des champions, tout comme les clubs anglais (Chelsea, Manchester United et Arsenal), voire le finaliste malheureux, le Bayern Munich.

Mais à tout seigneur tout honneur: l'Inter pourra-t-il être le premier club à conserver son titre en C1 depuis que son rival de l'AC Milan l'a fait en 1989 et 1990 ? C'est peu probable. Le club s'est peu renforcé, se contentant de l'arrivée de deux espoirs (le Français Biabiany et le Brésilien Coutinho).

Et si l'Inter a conservé ses stars (Sneijder, Milito, Eto'o, Maicon), l'interrogation porte sur son entraîneur. Difficile pour Rafael Benitez de prendre la place du "Special One" Jose Mourinho, qui avait emmené le club au triplé en 2010... "Ce n'est pas encore mon Inter parce qu'il n'y a pas encore beaucoup de moi dans cette équipe", a déjà prévenu Benitez, qui avait conduit Liverpool au sacre en 2005.

José Mourinho justement a débarqué à Madrid pour vaincre la malédiction qui fait chuter le Real au stade des 8e de la Ligue des champions depuis six ans. Indigne pour un club d'un tel standing. L'entraîneur portugais, qui a posé sa griffe sur le recrutement (Özil, Khedira, Di Maria et Ricardo Carvalho), n'a pas eu l'attaquant supplémentaire qu'il réclamait. Mais avec Cristiano Ronaldo (rétabli), Higuain et Benzema, il a du lourd.

Et le Barça ? Le club qui a tout gagné en 2009 (six trophées) fut demi-finaliste en 2010. Est-ce le signe d'un essoufflement ou d'une régularité au haut niveau ? Cela dépendra comme toujours des joueurs clef, le couple Xavi-Iniesta et surtout Messi. L'Argentin sera notamment jugé sur sa capacité à débloquer le score dans les matches fermés, ce qu'il n'avait su faire en demi-finale contre l'Inter la saison dernière.

groupe a

  • Inter Milan
  • Werder Brême
  • Tottenham Spurs
  • FC Twente

groupe b

  • Lyon
  • SL benfica
  • Schalke 04
  • hapoël tel Aviv

groupe c

  • Man. United
  • FC Valence
  • Glasgow Rangers
  • Bursaspor

groupe d

  • FC Barcelone
  • Panathinaïkos
  • FC Copenhague
  • Rubin Kazan

groupe e

  • Bayern Munich
  • AS Roma
  • FC Bâle
  • Cluj

groupe f

  • Chelsea
  • Marseille
  • Spartak Moscou
  • Zilina

groupe g

  • AC Milan
  • Real Madrid
  • AFC Ajax
  • AJ Auxerre

groupe h

  • Arsenal
  • Donetsk
  • SC Braga
  • Partizan Belgr.

Les signaux sont plutôt positifs: Ibrahimovic, snobé par Pep Guardiola, a été remplacé par David Villa, et Yaya Touré par Mascherano. La formation catalane est tombée dans le groupe le plus faible, avec le Panathinaïkos, Copenhague et Kazan. Même si le club russe est le dernier à s'être imposé au Camp Nou sur la scène européenne, en octobre 2009 (1-2)...

Après une année sans demi-finale de C1, les clubs anglais sont prêts à revenir en force. Avec au premier chef Chelsea, champion en titre et impressionnant en début de saison. Les Blues misent sur la continuité. Et si Ballack est parti, Essien est revenu de blessure, de manière tonitruante.

Le propriétaire du club, Roman Abramovitch, réussira-t-il enfin à mettre la main sur son Graal ? Les Londoniens ont, en tout cas, un premier tour aisé (avec Marseille, le Spartak Moscou et Zilina).

Manchester United (vainqueur de la C1 en 2008) paraît moins fringant. Les Red Devils sont très dépendants de la forme de Wayne Rooney, empêtré dans des affaires de moeurs. Et les venues des jeunes Mexicain Javier Hernandez (22 ans) et Brésilien Bebe (20 ans) semblent concerner l'avenir davantage que l'actuelle saison.

Comme toujours, l'équipe d'Arsenal se présente comme séduisante en début d'exercice. Parmi sa colonie de Frenchies, Diaby et Nasri ont l'occasion de prendre une nouvelle dimension. Arsène Wenger a su retenir son capitaine Fabregas, fortement courtisé par le Barça, et a attiré Chamakh (ex-Bordeaux), sans doute plus utile que le Danois Bendtner.

Wenger justement s'interroge sur son avenir. Un bon parcours en Ligue des champions lui permettrait d'aborder cette question en position de force en fin de saison. En attendant, les Gunners pourront se faire les dents au sein d'un groupe moyen (Donetsk, Braga et Partizan Belgrade).

Le Bayern, finaliste malheureux en 2010, voudra rééditer son exploit, en s'appuyant sur les Allemands qui ont brillé au Mondial (Lahm, Schweinsteiger, Müller). Actuellement privé de Robben, il dépendra de la forme de Ribéry. Enfin l'AC Milan, qui a réuni une attaque alléchante (Ibrahimovic, Pato, Ronaldinho et Robinho) compte revenir parmi les grands.

Première publication : 13/09/2010

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Tirage clément pour Lyon, Marseille hérite de Chelsea

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    L'Inter Milan remporte la finale et s'offre un triplé historique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)