Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

  • En direct : démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

FRANCE

Fillon jette l'opprobre sur MAM dans l'affaire du "Monde"

©

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 15/09/2010

Lors d'une séance à huis clos des députés UMP à l'Assemblée nationale, ce mardi, François Fillon a épinglé Michèle Alliot-Marie. Le Premier ministre s’étonne des "fuites à répétition" qui émanent du cabinet de la garde des Sceaux.

En pleine affaire sur la divulgation par le journal "Le Monde" des procès-verbaux d’audition de l’enquête Woerth-Bettencourt, François Fillon s’en est pris à Michèle Alliot-Marie. La garde des Sceaux, dans le collimateur du Premier ministre depuis que l'un de ses conseillers, David Sénat, a été désigné comme l'une des taupes possibles dans l’affaire, a été recadrée, mardi, lors de la réunion hebdomadaire du groupe UMP à l’Assemblée nationale. Une remise en place qui a laissé les députés stupéfaits.

Le Premier ministre a en effet estimé qu'il fallait "remettre les choses à l'endroit", avant de déplorer – dans une phrase assassine - "les fuites répétées émanant du cabinet de

Michèle Alliot-Marie". "La République ne peut pas accepter" que soit "violé le secret de l'enquête", a-t-il continué. En désignant le cabinet de MAM comme instigateur des fuites à répétition, le Premier ministre a frappé fort.

Une première ministrable écartée ?

Jamais encore le nom d’Alliot-Marie - première ministrable potentielle - n’avait été ouvertement évoqué dans l'enquête sur la source du journal "Le Monde". "C'était très dur, très violent cette charge contre Michèle Alliot-Marie", commente un élu UMP, tel que l'a rapporté Libération.fr. "Quand on connaît un peu François, on sait qu'il ne dit jamais rien au hasard. Cette phrase n'en prend que plus de poids", ajoute une autre source parlementaire. Selon le Parisien.fr, un député a même sous-entendu une possible implication de la garde des Sceaux dans cette affaire d’État en déclarant : "David Sénat n’est pas un conseiller lambda. Il est proche de MAM, il l’a suivie dans trois cabinets, il est très politique…"

Reste à savoir si le Premier ministre essaye sciemment d’écarter la garde des Sceaux d’un poste qu’elle convoite. Son nom circule depuis quelques temps pour lui succéder à Matignon. Ambition désormais avortée ? Pour le moment, MAM n’a ni réagi ni tenté de se justifier. Elle était pourtant présente salle Colbert au moment de cette attaque frontale.

Première publication : 15/09/2010

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    "Le Monde" accuse l'Élysée d'avoir violé le secret des sources

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)