Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Amériques

Une candidate du "Tea Party" remporte la primaire républicaine dans le Delaware

Vidéo par Guillaume MEYER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/09/2010

Christine O'Donnell, une candidate de la mouvance conservatrice américaine du "Tea Party", a battu mardi le candidat républicain lors des primaires du Delaware, réduisant les chances du parti de reconquérir le Sénat lors des législatives en novembre.

AFP - Une candidate du mouvement ultra-conservateur "Tea Party" a nettement battu mardi son adversaire, un républicain traditionnel, à l'élection primaire du Delaware (est) pour occuper l'ancien siège de sénateur du vice-président américain Joe Biden.

Pour cette élection placée sous les projecteurs, Christine O'Donnell, une novice, l'a remporté sur Mike Castle, un vétéran populaire du parti républicain, par 53,1% contre 46,9%, selon des résultats non officiels portant sur 99% des circonscriptions.

La poussée des candidats "Tea Party" inquiéte les républicains traditionnels, aux prises avec une dernière série d'élections primaires en vue des élections législatives de mi-mandat prévues le 2 novembre.

Christine O'Donnell, nullement handicapée par d'anciennes accusations d'irrégularités financières, a gagné en multipliant les charges contre l'"establishment", forte du soutien de Sarah Palin, la figure de proue du mouvement et ex-candidate des Républicains à vice-présidence lors de la dernière présidentielle.

Le parti conservateur redoute que Mme O'Donnell ne soit pas en position d'éligibilité en novembre en raison de ses positions extrémistes qui pourraient faire fuir les votes centristes.

Parmi les autres batailles les plus regardées figurent aussi le New Hampshire, où Kelly Ayotte, la candidate du parti républicain, est elle aussi menacée par le candidat du "Tea Party", Ovide Lamontagne.

Ces élections primaires qui divisent le parti républicain s'inscrivent dans un mouvement de contestation populiste qui a pris racine en 2009 après l'élection du président Barack Obama.

Les ultra-conservateurs ont déjà engrangé des victoires dans l'Utah (ouest) où le sénateur républicain Bob Bennett sortant a été éliminé. Le très conservateur Mike Lee y portera les couleurs de la droite en novembre.

En Alaska, plus récemment, c'est le candidat du "Tea Party" Joe Miller qui a éliminé la sénatrice républicaine sortante Lisa Murkowski.

De leur côté, les démocrates espèrent que les primaires républicaines de mardi vont leur apporter des opposants aux vues controversées, plus faciles à battre que les candidats républicains traditionnels.

Des élections primaires se déroulaient mardi à Washington et dans sept Etats du nord-est et du nord du pays: Delaware, Maryland, Massachusetts, New Hampshire, New York, Rhode Island, Wisconsin.

La totalité des sièges de la Chambre et 37 des 100 sièges du Sénat doivent être renouvelés le 2 novembre.

Les républicains ont besoin de 39 sièges pour arracher la majorité aux démocrates à la Chambre. Plusieurs analystes politiques ont estimé ces derniers jours que le parti conservateur était en mesure de décrocher environ une quarantaine de sièges.

Première publication : 15/09/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Victoire surprise du candidat conservateur du "Tea Party" aux primaires d'Alaska

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un candidat du mouvement "Tea Party" remporte une primaire républicaine

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Sarah Palin ovationnée lors d'un meeting du mouvement "Tea Party"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)