Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Amériques

La secrétaire générale de la présidence démissionne sur fond de scandale

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/09/2010

Erenice Guerra (à d.), secrétaire générale de la présidence brésilienne, a présenté sa démission jeudi. Selon une publication locale, elle serait impliquée dans un scandale de pots-de-vin au bénéfice de l'entreprise de son fils.

AFP - La ministre chef du gouvernement de Luiz Inacio Lula da Silva, Erenice Guerra, a démissionné jeudi de ses fonctions face aux accusations de trafic d'influence portée par l'opposition et la presse avant les élections d'octobre, a annoncé le porte-parole de la présidence.

Le porte-parole Marcelo Baumbach a lu une lettre envoyée par Erenice Guerra à Lula présentant sa démission "irrévocable". "Le président a décidé d'accepter sa démission", a dit le porte-parole aux journalistes.

La démission de la ministre chef intervient à un peu plus de deux semaines de l'élection présidentielle du 3 octobre dont la grande favorite est la candidate de Lula, Dilma Rousseff. Elle occupait le poste de ministre chef avant de se lancer dans la course présidentielle et Erenice Guerra était alors son bras droit.

Ces derniers jours, les accusations - dont certaines font l'objet d'enquêtes judiciaires - se sont multipliées contre Erenice Guerra sur le fait que son fils Israël Guerra avait bénéficié de sa position pour négocier des prêts à des taux privilégiés à des entreprises privées. Celui-ci aurait été associé à des proches de sa mère.

"Il m'appartient maintenant de lutter pour que la vérité des faits soit rétablie", a souligné la ministre chef dans sa lettre de démission.

Depuis le début des accusations relayées par la presse brésilienne, Lula lui-même a demandé à la Police fédérale d'enquêter pour éviter que ce scandale contamine la campagne électorale.

Les accusations contre le camp de Dilma Rousseff n'ont jusqu'à présent en rien affecté le soutien des électeurs à la candidate de Lula. Celle-ci obtient 51% des intentions de vote, loin devant son principal opposant, le social-démocrate José Serra, selon les derniers sondages.

Le gouvernement de Lula a déjà été frappé par des scandales, notamment en 2005 lors de son premier mandat. José Dirceu, tout puissant ministre chef du gouvernement avait dû démissionner sous l'accusation d'avoir monnayé le vote de députés. La chute de Dirceu, ancien président du Parti des Travailleurs et homme clé dans l'élection de Lula en 2002, avait alors fait chanceler le gouvernement.

Première publication : 16/09/2010

  • BRÉSIL

    Les principaux candidats à la succession de Lula

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Lula, la star des jingles de la campagne présidentielle

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)