Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Sports

Lille s'incline et le PSG crée la surprise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/09/2010

Lors de la première journée de la Ligue Europa, le Losc (groupe C) a subi sa première défaite de la saison contre le Sporting Portugal (1-2), alors que le Paris Saint-Germain (groupe J) s'est imposé 1 but à 0 sur la pelouse du FC Séville.

AFP - En dépit d'une réaction après la pause, Lille, trop inconsistant en première période, s'est incliné devant le Sporting Portugal (2-1), lors de la première journée du groupe C de l'Europa League jeudi au Stadium Nord de Villeneuve d'Ascq

Invaincu à domicile durant toute sa précédente campagne européenne, le LOSC a subi une défaite, sa première de la saison, contre un concurrent direct et maître du jeu pour l'une des deux places qualificatives. Et n'a déjà plus le droit à l'erreur dans quinze jours contre La Gantoise.

La condition pour enchaîner sans encombre les compétitions nationales et les rendez-vous européens est de pouvoir pianoter avec un effectif large. Et la première période a démontré que le LOSC n'avait pas cette force-là et qu'il manque de longueur de banc pour évoluer sans l'ensemble de ses cadres.

Si Lille, qui s'est remis en course en championnat en gagnant le derby à Lens (1-4), veut vivre une belle aventure européenne, comme l'an dernier jusqu'aux 8e de finale (éliminé par Liverpool 0-1, 3-0), il ne pourra pas se préserver. Et comme le craint l'entraîneur Rudi Garcia, l'Europe risque d'être préjudiciable à la L1...

Hazard et Emerson

Dans l'optique de la venue d'Auxerre en championnat dimanche, Garcia avait voulu ménager Hazard, Cabaye et Emerson alors que déjà Chedjou, Béria et De Melo étaient forfait. Mené deux buts à zéro après 35 minutes, il a donc dû revoir ses plans et rappelé "dare-dare" Hazard et Emerson.

Face à une formation portugaise remaniée en raison des absences de Maniche, Mendes ou Liedson, les Lillois ont été punis de leur faiblesse dans le repli défensif, notamment de Rami et Rozehnal après un coup franc d'Obraniak. Abel à droite a centré, André santos a prolongé et Vukcevic a conclu (11).

Opposé à un Sporting bien regroupé et pratiquant le contre, les Nordistes ont peu existé devant en première période. Et payé leur manque de combativité. Abel, encore lui, a profité des largesses de Vandam, titulaire pour la première fois de la saison, pour centrer sur Postiga qui a repris victorieusement de la tête (34).

Avec ses cadres, le LOSC va mieux. Passé près du trois à zéro sur un tir un rien hors cadre de Torsiglieri (45), il a eu le mérite de réduire le score. Sur une frappe de Hazard, Frau, qui avait remis Lille sur les rails à Lens, a été le plus vif pour reprendre un ballon mal contrôlé par Tiago (57). Un minimum!

Première publication : 16/09/2010

COMMENTAIRE(S)