Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

EUROPE

La mafia investit dans les énergies propres pour blanchir son argent

Texte par Benjamin DODMAN

Dernière modification : 16/09/2010

Le dernier coup de filet de la police au sein de la mafia italienne révèle que le milieu a investi un nouveau secteur pour amasser et laver son argent sale : les énergies renouvelables.

Mardi dernier, des biens à hauteur d'1,5 milliard d’euros, appartenant à l’homme d’affaire sicilien Vito Nicastri, plus connu sous le nom de "Seigneur du vent," ont été saisis par des policiers italiens.

En plus d’une centaine de villas en Sicile et de quelques grosses voitures, les forces de l’ordre ont mis la main sur 43 sociétés, qui opéraient toutes dans le secteur de l’énergie éolienne et photovoltaïque.

La Cosa Nostra en perte de vitesse

L’opération démontre que la mafia a désormais infiltré l’économie verte. Les centaines d’éoliennes élevées en pleine campagne sicilienne ont été une aubaine pour le milieu, qui a profité de l’occasion pour blanchir l’argent provenant du trafic de drogue ou d’autres formes de racket en investissant dans ce secteur environnemental.

Peu après l’interpellation de Vito Nicastri, le ministre de l’Intérieur italien, Roberto Maroni, a salué "la plus grande saisie jamais réalisée".

Cette affaire porte en effet un nouveau coup dur à la mafia sicilienne, la Cosa Nostra, déjà affaiblie par de nombreuses arrestations ces dernières années. Toto Rina, alias "la bête", Bernardo Provenzano et Salvatore Piccolo, surnommé le Baron, sont tous derrière les barreaux. Un autre caïd est dans la ligne de mire des enquêteurs, il s’agit du "patron playboy" Denaro.

"La Cosa Nostra est sur la paille" assure le journaliste de la "Repubblica", Francesco Viviano. Interrogé par France 24, il affirme qu’elle fait désormais "pâle figure face à ses deux sœurs, la mafia calabraise ‘Ndrangheta et la napolitaine Camorra".

La chasse aux subventions de l’UE

Les énergies renouvelables ayant le vent en poupe en Italie, le milieu a profité de cette évolution. "Cela fait des années que la mafia s’est tournée vers les énergies vertes, et pas seulement en Sicile" selon Francesco Viviano.

"Avec un peu d’argent, des entrepreneurs liés à la mafia achètent des terrains sur lesquels ils installent des éoliennes ou des panneaux solaires, ce qui leur donne droit à de généreuses subventions provenant de l’Union européenne" explique-t-il.

Depuis 2000, l’UE a déboursé plus de 6 milliards d’euros de subventions pour promouvoir les énergies renouvelables.

Fin 2009, l'Italie comptait 294 parcs éoliens, dont 98% situés dans le sud du pays, ce qui la place troisième en Europe, derrière l'Allemagne et l'Espagne.

Première publication : 16/09/2010

  • ITALIE

    Vaste coup de filet contre la mafia calabraise

    En savoir plus

  • FRANCE

    Arrestation à Marseille d'un membre présumé de la mafia sicilienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)