Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

Asie - pacifique

New Delhi envoie l'armée au Cachemire

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/09/2010

Déjà placées sous couvre-feu, les principales villes du Cachemire indien à majorité musulmane sont, depuis ce vendredi, sous contrôle de l'armée, qui a été déployée pour faire face aux violences séparatistes qui touchent la région depuis juin.

AFP - L'Inde a déployé l'armée vendredi dans la principale ville du Cachemire, Srinagar, et d'autres villes de cet Etat à majorité musulmane secoué par des violences séparatistes pour appuyer les forces paramilitaires et la police, selon l'AFP et des habitants.

Des troupes ont été aperçues sur la route à Srinagar, capitale d'été de l'Etat du Jammu-et-Cachemire, menant à l'aéroport, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des habitants ont également fait état de la présence de soldats dans des villages des districts de Budgam (centre) et de Baramulla (nord) où de nouveaux heurts se sont produits vendredi entre des manifestants et la police.

Les principales villes du Cachemire indien restaient placées sous un couvre-feu strict imposé depuis dimanche.

Les responsables de la police, des forces paramilitaires et de l'armée avaient annoncé mercredi soir à l'issue d'une réunion avoir redéfini une "nouvelle stratégie" pour rétablir l'ordre dans la région himalayenne, sans fournir plus de précisions.

L'armée avait déjà été appelée en renfort en juillet.

Contactés par l'AFP, le gouvernement local et l'armée se sont refusés à tout commentaire.

Le Cachemire indien est le théâtre depuis trois mois de violentes manifestations contre l'administration de New Delhi provoquées par la mort le 11 juin d'un étudiant de 17 ans tué par une grenade lacrymogène lancée par la police. Le bilan des victimes est d'au moins 96 morts.


 

Première publication : 17/09/2010

  • INDE

    Deux morts dans des accrochages entre police et manifestants au Cachemire

    En savoir plus

  • INDE

    Couvre-feu au Cachemire après la journée la plus sanglante

    En savoir plus

  • INDE

    Au moins 13 morts dans des violences au Cachemire indien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)