Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du Conseil de la simplification

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Ukraine : "Moscou ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Le bilan du ferry s'alourdit, un mandat d'arrêt délivré contre le capitaine

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

Asie - pacifique

New Delhi envoie l'armée au Cachemire

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/09/2010

Déjà placées sous couvre-feu, les principales villes du Cachemire indien à majorité musulmane sont, depuis ce vendredi, sous contrôle de l'armée, qui a été déployée pour faire face aux violences séparatistes qui touchent la région depuis juin.

AFP - L'Inde a déployé l'armée vendredi dans la principale ville du Cachemire, Srinagar, et d'autres villes de cet Etat à majorité musulmane secoué par des violences séparatistes pour appuyer les forces paramilitaires et la police, selon l'AFP et des habitants.

Des troupes ont été aperçues sur la route à Srinagar, capitale d'été de l'Etat du Jammu-et-Cachemire, menant à l'aéroport, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des habitants ont également fait état de la présence de soldats dans des villages des districts de Budgam (centre) et de Baramulla (nord) où de nouveaux heurts se sont produits vendredi entre des manifestants et la police.

Les principales villes du Cachemire indien restaient placées sous un couvre-feu strict imposé depuis dimanche.

Les responsables de la police, des forces paramilitaires et de l'armée avaient annoncé mercredi soir à l'issue d'une réunion avoir redéfini une "nouvelle stratégie" pour rétablir l'ordre dans la région himalayenne, sans fournir plus de précisions.

L'armée avait déjà été appelée en renfort en juillet.

Contactés par l'AFP, le gouvernement local et l'armée se sont refusés à tout commentaire.

Le Cachemire indien est le théâtre depuis trois mois de violentes manifestations contre l'administration de New Delhi provoquées par la mort le 11 juin d'un étudiant de 17 ans tué par une grenade lacrymogène lancée par la police. Le bilan des victimes est d'au moins 96 morts.


 

Première publication : 17/09/2010

  • INDE

    Deux morts dans des accrochages entre police et manifestants au Cachemire

    En savoir plus

  • INDE

    Couvre-feu au Cachemire après la journée la plus sanglante

    En savoir plus

  • INDE

    Au moins 13 morts dans des violences au Cachemire indien

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)