Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

Economie

Le nombre de pauvres atteint un sommet historique aux États-Unis

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 17/09/2010

Le rapport annuel du Bureau américain du recensement annonce que le nombre de citoyens vivant sous le seuil de pauvreté est de 43,6 millions. Il n’y a jamais eu autant de pauvres aux États-Unis depuis la fin des années 1950.

De mémoire de statisticiens, il n’y a jamais eu autant de pauvres aux États-Unis. Pour être exact, un Américain sur sept vit actuellement sous le seuil de pauvreté, soit 43,6 millions de personnes selon le rapport annuel du Bureau américain du recensement publié jeudi. Un record depuis que cet organisme a établi ce triste décompte il y a 51 ans.

La progression de cette catégorie de la population en 2009 a été de 14,1 %, soit la plus forte augmentation depuis 1994. Les critères retenus, pour tracer la ligne rouge, sont de 10 830 dollars de revenus (8 244 euros) par an - ou 902 dollars par mois - pour un individu seul et de 22 050 dollars (16 784 euros) par an, soit 1 837 dollars par mois pour une famille.

Le rapport s’alarme notamment de la situation des plus jeunes, puisque le Bureau du recensement considère qu’un enfant sur cinq est touché par cette explosion de la grande pauvreté.

"Ce rapport fournit le tableau le plus précis à ce jour de l’impact social de la crise économique", écrit le New York Times. En effet, depuis le début de la récession, quatre millions d’Américains ont rejoint le bataillon des très pauvres. Une progression en flèche qui s’est accompagnée de l’augmentation du nombre de personnes ayant perdu leur couverture sociale suite à la perte d’un emploi. Une tendance qui n'était jamais apparue auparavant.

Plan de soutien

Si cet état de fait est directement lié à l’augmentation du chômage, c’est surtout le chômage de longue durée qui enfonce les Américains dans la grande pauvreté. "C’est la grande spécificité de cette crise par rapport aux précédentes : les gens ne retrouvent pas de travail, puis arrivent en fin de droits, dépourvus de toute aide de l’État", note le Times.

Seul lueur de ce tableau noir : le plan de soutien à l’économie de Barack Obama aurait, selon le Centre pour les politiques budgétaires, permis à 6,2 millions de familles d’éviter de passer sous le seuil de pauvreté.

Les États-Unis sont, par ailleurs, dans une situation pire que les principaux pays Européens. Mais de peu seulement. Ainsi, en France, il y a actuellement, selon le gouvernement, 8 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, soit 13 % de la population contre 14 % aux États-Unis.

Cependant, les calculs diffèrent entre l’Europe et les États-Unis. Les Américains retiennent un chiffre absolu pour les revenus en prenant en compte, outre le salaire, des critères tels que le type de logement, le niveau scolaire etc. Eurostat, l’institut européen des statistiques, émet, quant à lui, des résultats relatifs en fonction du niveau de vie moyen. En 2010, pour passer en dessous du seuil de pauvreté en Europe, il fallait ainsi gagner moins de 60 % du revenu moyen.

Première publication : 17/09/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Washington débloque 50 milliards de dollars pour relancer l'emploi

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le chômage touche 9,6% de la population active

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Aux États-Unis, 131 000 emplois ont été détruits en juillet

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)