Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nuits de violences à Ferguson et 15e sommet de la Francophonie à Dakar

En savoir plus

DÉBAT

Débat en France sur un État palestinien et l'accord sur le nucléaire iranien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La francophonie, belle et bien vivante !

En savoir plus

#ActuElles

Quarante ans d'IVG : un droit fondamental à défendre

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - Google : le géant du Net bientôt scindé en deux ?

En savoir plus

FOCUS

Bien qu'ébranlée, la protestation citoyenne se poursuit à Hong Kong

En savoir plus

TECH 24

Oculus Rift : la vie des autres

En savoir plus

REPORTERS

Liban : Chebaa au cœur de la poudrière

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Djilali Benchabane, spécialiste du Moyen-Orient et du Golfe arabo-persique

En savoir plus

FRANCE

Cinq personnes mises en examen dans le cadre de "l'affaire Delarue"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/09/2010

Interpellées la semaine dernière en même temps que l'animateur-producteur de France Télévisions, Jean-Luc Delarue, cinq personnes ont été mises en examen pour trafic de stupéfiants. Le présentateur ne fait pas l'objet de poursuites.

AFP - Cinq personnes âgées d'une trentaine d'années environ, interpellées mardi en même temps que l'animateur Jean-Luc Delarue, ont été mises en examen vendredi soir pour trafic de stupéfiants, a-t-on appris lundi de source proche de l'enquête.

Trois d'entre elles ont été écrouées et les deux autres sont placées sous contrôle judiciaire, selon la même source. Deux autres personnes interpellées mardi ont été relâchées.

Dans le cadre de cette enquête, l'animateur-producteur Jean-Luc Delarue avait été interpellé mardi matin à son domicile parisien et placé en garde à vue à Nanterre. Seize grammes de cocaïne avaient été retrouvés chez lui, selon une source proche de l'enquête.

Il est ressorti libre après une petite dizaine d'heures de sa garde à vue et ne fait, pour l'instant, l'objet d'aucune poursuite judiciaire dans l'affaire.

Selon les premiers éléments de l'enquête, il lui est reproché d'être un usager important de ce trafic de cocaïne "bien structuré".

Mardi soir, visiblement secoué, il s'était excusé auprès de ceux qu'il avait pu "offenser ou décevoir", affirmant qu'il ne voulait "pas donner le mauvais exemple".

"Il y a des moments qui sont un peu plus durs dans la vie. Les histoires que je reçois de mes invités, je les prends parfois un peu dans la poire. Parfois, je me protège", avait-t-il expliqué dans cette vidéo de 43 secondes postée sur YouTube et Dailymotion

Fait rare à France Télévisions, le groupe public a décidé mercredi de suspendre l'émission quotidienne de Jean-Luc Delarue sur France 2 pour des raisons d'"éthique".

Première publication : 20/09/2010

  • TENNIS

    Richard Gasquet entendu à Lausanne dans l'affaire du "baiser" à la cocaïne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)