Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Bruxelles veut limiter la vente des composants de bombes artisanales

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/09/2010

La vente de plusieurs produits chimiques - des ingrédients potentiels pour des "bombes maisons", comme celles utilisées lors des attentats de Londres en 2005 - pourrait être limitée par une proposition de la Commission européenne.

AFP - La Commission européenne a proposé lundi de limiter la vente de certains produits chimiques actuellement commercialisés dans les grandes surfaces et utilisés par les terroristes pour fabriquer des engins explosifs meurtriers.

Les "bombes maisons" utilisent des produits chimiques accessibles au grand public, notamment le nitrate d'ammonium et le peroxyde d'hydrogène, a souligné la commissaire en charge de la Sécurité Cecilia Malmström au cours d'une conférence de presse.

Les explosifs utilisés à Londres le 7 juillet 2005 avaient été fabriqués avec une base de peroxyde d'hydrogène. Les explosions ont tué 52 personnes et fait des centaines de blessés.

Or le peroxyde d'hydrogène, ou eau oxygénée, est utilisée comme agent blanchissant ou comme désinfectant et peut servir à la fabrication d'explosifs peroxydés tel de le peroxyde d'acétone ou TATP.

Le nitrate d'amonium associé au fioul compose pour sa part un autre puissant explosif.

Ces substances sont présentes à faibles dosages pour les shampooings, les désinfectants, les désherbants, les détergents, les produits pour laver les lentilles oculaires, et sont donc en vente dans toutes les drogueries de l'UE.

La proposition veut interdire la vente publique de certaines substances lorsqu'elle dépassent une concentration à déterminer et d'exiger une licence pour se les procurer.

Un groupe terroriste a été arrêté en 2004 au Royaume-Uni en possession d'une demi tonne de nitrate d'amonium tirés d'engrais.

"Nous avons choisi une approche européenne pour placer tout le monde sur un pied d'égalité" à cause du grand marché, a expliqué Mme Malmström.

"Il nous faut renforcer les contrôles et faire en sorte que les terroristes ne tirent plus profit des différences qui existent entre les Etats membres en matière de règles de sécurité", a-t-elle ajouté.

"La plupart des attentats ou des tentatives ont été préparés dans un autre Etat membre", a-t-elle insisté.

Les autorités européennes se préoccupaient davantage jusqu'à présent de la menace d'un attentat chimique ou nucléaire, mais la plupart des actions terroristes utilisaient la "bombe du pauvre", confectionnée à partir de produits en vente libre.

Première publication : 20/09/2010

  • FRANCE

    Les autorités redoublent de vigilance devant la menace terroriste

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)