Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Au Ghana, la présidentielle s’annonce serrée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Premier contact", les extra-terrestres ont la parole

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Alep : la guerre vue à travers les tweets d'une enfant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve, ce "frère"

En savoir plus

LE DÉBAT

Manuel Valls quitte Matignon : dernier remaniement en France

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

Afrique

Al-Qaïda au Maghreb islamique revendique le rapt des sept otages

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/09/2010

Le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué, dans un message diffusé sur le site Internet de la chaîne Al-Jazeera, l'enlèvement des cinq Français et des deux Africains au Niger, jeudi dernier.

AFP - Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a indiqué qu'il allait faire des demandes à Paris à propos des Français enlevés au Niger, dans un message audio de son porte-parole diffusé mardi soir par la télévision Al-Jazira du Qatar.

"En annonçant notre revendication de cette opération, nous informons le gouvernement français que les Moujahidine vont lui transmettre ultérieurement leurs demandes légitimes", a indiqué le porte-parole, identifié comme Salah Abi Mohammed par Al-Jazira.



"Nous mettons également en garde (le gouvernement français) contre toute autre stupidité", a ajouté le porte-parole en allusion à une opération militaire, alors que l'armée française est engagée dans une large opération de recherche au Niger.

Le 22 juillet, un raid militaire mené conjointement au Mali par des forces mauritaniennes et françaises avait conduit à la destruction d'une base d'Aqmi et la mort de sept militants.

L'opération était destinée à libérer l'otage français de 78 ans Michel Germaneau, dont l'exécution avait été annoncée le 25 juillet.

Première publication : 21/09/2010

  • NIGER

    La France envoie 80 militaires pour tenter de retrouver les otages

    En savoir plus

  • NIGER

    Areva et Niamey se rejettent la responsabilité des enlèvements

    En savoir plus

  • NIGER

    "La France fera tout pour retrouver ses otages", assure Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)