Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : la justice pourrait relancer la procédure des mandats d'arrêt contre Compaoré et Soro

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba : A Kinshasa, le deuil de tout un peuple

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama vs Elisabeth II : un coup de pub royal !

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Primaires américaines : Trump aussi plebiscité que critiqué

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Economie française : une embellie à un an des élections présidentielles

En savoir plus

Planète @venir

La "French tech" est-elle concurrentielle face aux Américains et aux Chinois ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Cédric Klapisch : "Les films français sont des œuvres uniques"

En savoir plus

TECH 24

L'actualité immersive

En savoir plus

FOCUS

Libye : le nouveau gouvernement tente d'asseoir son autorité

En savoir plus

Afrique

Al-Qaïda au Maghreb islamique revendique le rapt des sept otages

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/09/2010

Le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué, dans un message diffusé sur le site Internet de la chaîne Al-Jazeera, l'enlèvement des cinq Français et des deux Africains au Niger, jeudi dernier.

AFP - Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a indiqué qu'il allait faire des demandes à Paris à propos des Français enlevés au Niger, dans un message audio de son porte-parole diffusé mardi soir par la télévision Al-Jazira du Qatar.

"En annonçant notre revendication de cette opération, nous informons le gouvernement français que les Moujahidine vont lui transmettre ultérieurement leurs demandes légitimes", a indiqué le porte-parole, identifié comme Salah Abi Mohammed par Al-Jazira.



"Nous mettons également en garde (le gouvernement français) contre toute autre stupidité", a ajouté le porte-parole en allusion à une opération militaire, alors que l'armée française est engagée dans une large opération de recherche au Niger.

Le 22 juillet, un raid militaire mené conjointement au Mali par des forces mauritaniennes et françaises avait conduit à la destruction d'une base d'Aqmi et la mort de sept militants.

L'opération était destinée à libérer l'otage français de 78 ans Michel Germaneau, dont l'exécution avait été annoncée le 25 juillet.

Première publication : 21/09/2010

  • NIGER

    La France envoie 80 militaires pour tenter de retrouver les otages

    En savoir plus

  • NIGER

    Areva et Niamey se rejettent la responsabilité des enlèvements

    En savoir plus

  • NIGER

    "La France fera tout pour retrouver ses otages", assure Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)