Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Amériques

Le Sénat s'attaque au tabou de l'homosexualité dans l'armée

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/09/2010

Dans la Loi de finance 2011, à l'ordre du jour au Sénat ce mardi, figure une disposition visant à abroger la loi "Don't ask, don't tell". Cette dernière oblige les militaires homosexuels à taire leur orientation sexuelle, sous peine de renvoi.

La loi “Don’t ask, don’t tell”, qui interdit aux militaires américains d’afficher leur homosexualité, pourrait être prochainement abrogée. Le Sénat examine en effet, ce mardi, un texte qui contient une disposition prévoyant de supprimer la loi.

Les partisans de la suppression de la loi peuvent compter sur un soutien de poids en la personne de Lady Gaga. Déjà mobilisée sur le sujet sur ses comptes Twitter et Facebook, la star de la pop est montée sur scène lundi, au cours d’un rassemblement dans le Maine, pour dénoncer la loi. C’est en effet dans cet État du nord-est des États-Unis que deux sénatrices républicaines modérées sont suscpetibles de faire pencher la balance en faveur d’une prochaine abrogation.

La majorité démocrate au Sénat, qui dispose de 59 voix sur 100, doit obtenir 60 votes lors du scrutin de ce mardi afin de franchir une première étape vers la suppression de ladite loi. Le vote pourrait marquer une étape importante dans l’histoire de la lutte pour les droits des homosexuels.

Une loi de moins en moins populaire

Votée en 1993, la loi “Don’t ask don’t tell” impose aux soldats américains homosexuels de cacher leur orientation sexuelle. Elle a été portée par Bill Clinton, qui la présentait comme un compromis acceptable face aux pressions pour interdire l’armée aux homosexuels.

En 17 ans, plus de 12 000 militaires ont été renvoyés de l’armée pour homosexualité, selon les associations de défense des droits civiques.

Les défenseurs de la loi assurent qu’elle permet d’éviter les conflits et les tensions au sein des bataillons. Plusieurs grandes figures du parti républicain, dont le sénateur John McCain, estiment qu’il ne faut pas abroger une loi qui pourrait avoir des répercussions sur "l'efficacité au combat" avant une "étude minutieuse" sur la question.

Mais le mouvement contre le "Don’t ask, don’t tell" prend de l’ampleur. Lorsqu’il était candidat à la Maison Blanche, Barack Obama avait fait de son opposition à la loi un de ses grands sujets de campagne. Depuis il s’est exprimé à plusieurs reprises pour s’élever contre une discrimination qui frappe des citoyens américains prêts à risquer leur vie pour leur pays.

La Chambre des représentants s’est déjà exprimée en faveur de l’abrogation de la loi et un juge fédéral de Californie l’a qualifiée d’anticonstitutionnelle, en septembre. Par ailleurs, les sondages d’opinion montrent qu’une grande majorité d’Américains souhaite que les homosexuels puissent servir librement dans l’armée.

Première publication : 21/09/2010

  • ÉTATS-UNIS

    En Californie, les couples gays devront encore attendre pour se marier

    En savoir plus

  • POLOGNE

    Des milliers de manifestants ont défilé à l'"EuroPride", la parade gay européenne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)