Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 22/09/2010

Les Roms rentrent-ils en France?

Nicolas Sarkozy avait conseillé au Luxembourg, la semaine dernière, d’accueillir les Roms chez eux. Des propos mal accueillis. Au-delà de cette polémique, des centaines de Roms ont été expulsés du sol français ces dernières semaines. Que sont-ils devenus ? Vont-ils essayer de revenir en France ?

Depuis le début du mois d’août, c’est le quatrième vol de rapatriement des Roms en provenance de France et ce ne sera sûrement pas le dernier. Avec les quelques affaires qu’ils ont ramenées de France, les Roms rentrent chez eux. A la sortie de l’aéroport, personnes ne les attend. En Roumanie, ils vont retrouver la misère qu’ils ont voulu fuir. Mais ils se préparent déjà à retourner dans l’Hexagone. « On va partir en France le plus vite possible, affirme Violeta Cutitaru, une Rom rentrée de Montepellier. Je n’ai rien à donner à manger à mes enfants et je suis prête à tout risquer pour eux. Je ne veux agresser personne mais je dois faire quelque chose pour eux. » Son marin Adrian Cutitaru, ne fait pas un secret de ses intentions. « Repartir en France, c’est notre seule chance, déclare-t-il. On va y aller dans quelques jours peu importe ce qu’il va nous arriver. Nous sommes prêts à s’immoler devant les autorités françaises que ce soit les préfectures ou les mairies. »

A Barbulesti, un petit village situé à une centaine de kilomètres de Bucarest, on compte plus de 7000 Roms. La plupart d’entre eux sont déjà allés au moins une fois en France. Sans travail et sans perspectives, ces Roms ont trouvé refuge dans la foi. Dans leur église improvisée, ils pratiquent le pentecôtisme, un culte néo protestant importé d’Amérique. « Tu nous connais, Dieu ! Mon Dieu, écoute-nous ! », s’exclame le prêcheur devant une foule tombée dans l’extase de la prière. Néanmoins la politique d’expulsion de la France a profondément marqué cette communauté, qui croyait avoir trouvé la liberté de circuler en Europe. « Pour nous c’est un deuxième Holocauste, une deuxième déportation pour les Roms de Barbulesti !, s’exclame le maire du village, Ion Cutitaru. C’est contraire à toutes les lois. La charte des droits de l’Homme que l’Etat français a signée garantit nos droits car nous ne sommes pas des émigrants mais des Européens depuis des milliers d’années. »

Sédentarisés de force sous le régime communiste, les Roms ont profité de l’entrée de la Roumanie dans l’Union Européenne en 2007 pour chercher une vie meilleure à l’Ouest.

« Regardez où nous vivons !, lance Adrian Cutitaru en montrant du doigt le petit taudis où il vit entassé avec le reste de la famille. Nous sommes sept dans une chambre de quatre mètres sur quatre. C’est pour ça que nous allons bientôt partir en France. L’hiver arrive et nous n’avons rien ici. » Aujourd’hui, même les démantèlements musclés de leurs camps en France et les rapatriements de plus en plus fréquents ne leur font pas changer d’avis. Les Roms de Barbulesti repartiront.

Par Mirel BRAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 États-Unis

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

Ils sont des millions d'Américains à ne pas se sentir représentés par la nouvelle administration Trump et à redouter ses décisions à venir. Certains ont décidé de battre le pavé...

En savoir plus

19/01/2017 France

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

Alors qu'une vague de froid s'est abattue sur la France, des commerçants parisiens se mobilisent pour venir en aide aux plus démunis. Plus de 300 d'entre eux ont ainsi collé un...

En savoir plus

18/01/2017 Centrafrique

Centrafrique : les déplacés disent adieu à contrecœur au camp de Mpoko

En Centrafrique, lors de la guerre civile qui a ravagé le pays il y a trois ans, près de 100 000 déplacés avaient trouvé refuge au camp de Mpoko, à l'aéroport de Bangui....

En savoir plus

17/01/2017 Économie chinoise

Shenzhen, du "made in China" au "created in China"

Pour la toute première fois, un président chinois participe au forum économique de Davos, en Suisse. Xi Jinping et les 80 hommes d'affaire qui l'accompagnent mettront en avant le...

En savoir plus

16/01/2017 Italie

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

C'est en Italie, dans la banlieue nord de Milan, qu'Anis Amri, l'auteur de l'attentat de Berlin, a été abattu le 23 décembre 2016. Depuis, l'Italie est pointée du doigt pour son...

En savoir plus