Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

Afrique

Ouverture d'une enquête contre le patron de la banque du Vatican

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/09/2010

Le parquet de Rome a ouvert une enquête contre le président de IOR, la banque du Vatican, pour violation de la loi italienne contre le blanchiment de l'argent sale. Quelque 23 millions d'euros appartenant à l'établissement ont également été saisis.

AFP - Le président de la banque du Vatican IOR (Institut des oeuvres religieuses), Ettore Gotti Tedeschi, fait l'objet d'une enquête du parquet de Rome pour violation d'une nouvelle loi anti-blanchiment et 23 millions d'euros du IOR ont été saisis, ont annoncé mardi les agences italiennes.

Un autre responsable de la banque fait également l'objet d'une enquête dans le cadre de cette affaire, ont-elles précisé en citant des sources judiciaires.

Le Vatican s'est refusé à tout commentaire.

Les deux hommes sont soupçonnés de ne pas avoir respecté une clause d'une nouvelle législation italienne anti-blanchiment datant de 2007 (en application d'une directive européenne) rendant obligatoire la mention du mandataire de toute opération financière ainsi que son objectif et sa nature. Ils ne sont donc pas soupçonnés de blanchiment d'argent sale proprement dit, mais d'omissions concernant les sujets effectuant les opérations.

Leur mise en cause est liée à la saisie, lundi à titre préventif, de 23 millions d'euros de la IOR déposés sur un compte courant dans une agence romaine d'une autre banque (Credito Artigiano), qui devaient être transférés à hauteur de 20 millions d'euros à une banque internationale (JP Morgan Frankfurt) et trois millions à une autre banque italienne (Banca del Fucino).

En juin, le journal Repubblica avait affirmé que la banque était soupçonnée d'être impliquée dans des opérations de blanchiment d'argent et qu'une enquête avait été ouverte par le parquet de Rome.

Selon le quotidien, dix banques italiennes, dont les plus grandes comme Intesa San Paolo et UniCredit, étaient également visées par les magistrats.

L'IOR, qui gère les comptes des ordres religieux et des associations catholiques, est une structure bénéficiant du statut extraterritorial accordé à l'Etat pontifical, donc non tenue de respecter les normes financières en vigueur pour les établissements italiens.

Selon La Repubblica, la justice avait découvert que la banque gérait des comptes auprès des établissements italiens sans nom de titulaire, identifiés uniquement avec le sigle IOR. Sur un de ces comptes, découvert en 2004, "environ 180 millions d'euros ont transité en deux ans", écrivait la Repubblica.

"L'hypothèse des enquêteurs est que des sujets ayant leur adresse fiscale en Italie utilisent l'IOR comme +paravent+ pour cacher différents délits, comme la fraude ou l'évasion fiscale", précisait le quotidien.

Il y a environ un an, l'IOR a changé de patron avec la nomination au poste de président d'Ettore Gotti Tedeschi, représentant en Italie du groupe espagnol Santander, en remplacement d'Angelo Caloia.

M. Gotti Tedeschi, spécialiste de l'éthique de la finance, a été choisi, selon les médias, pour remettre en ordre les comptes du IOR.

L'institut avait fait la Une de la presse avec la faillite, en 1981, de la banque italienne privée Banco Ambrosiano, dont l'IOR était le principal actionnaire.

L'IOR est depuis sous la coupe d'une "Commission cardinalice de vigilance", un groupe de cinq cardinaux nommés par le pape, qui comprend aujourd'hui l'actuel numéro deux du Vatican, le cardinal secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone, ainsi que son prédécesseur Angelo Sodano.

Première publication : 21/09/2010

  • ROYAUME-UNI

    Devant le Parlement, le pape défend le "rôle" de la religion dans la vie publique

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    La visite du pape perturbée par une opération antiterroriste

    En savoir plus

  • RELIGION

    Rencontre historique entre le pape Benoît XVI et le chef de l'Église anglicane

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)