Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

FRANCE

L'Élysée tient un conseil de sécurité et de défense sur les otages au Niger

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/09/2010

Le Premier ministre François Fillon, le ministre de la Défense Hervé Morin et le chef d'État-major des armées ont participé mardi à un Conseil restreint de défense et de sécurité à l'Élysée, au sujet des otages français enlevés au Niger.

AFP - Nicolas Sarkozy a réuni mardi soir un Conseil restreint de défense et de sécurité à l'Elysée sur les questions de terrorisme et d'otages, alors que cinq Français ont été enlevés le 16 septembre au Niger.

Ce conseil, qui avait débuté vers 19h00, a réuni jusqu'à 19H30 le Premier ministre, François Fillon, le ministre de la Défense, Hervé Morin, le chef d'état-major des armées, Edouard Guillaud, et le préfet de police de Paris, Michel Gaudin, a constaté une journaliste de l'AFP.

Selon l'Elysée ont également participé à la réunion les chefs de service du Direction de la police nationale (DDPN), de la Direction générale des services extérieurs (DGSE), de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Le Premier ministre et le ministre de la Défense étaient arrivés de Nice, où se tenaient les journées parlementaires du Nouveau centre, mouvement dont M. Morin est le président.

Selon leurs entourages respectifs, ils avaient modifié les horaires de leurs discours pour participer en fin d'après-midi à la réunion portant, toujours selon les mêmes sources, sur les questions de menaces terroristes et d'otages.

Cinq Français -- quatre salariés du groupe nucléaire français Areva et l'épouse de l'un d'eux -- ainsi qu'un Togolais et un Malgache, ont été enlevés le 16 septembre sur le site d'Arlit (nord du Niger), probablement pour le compte d'Al Qaïda Maghreb islamique (Aqmi) qui les aurait transférés au Mali.

Le gouvernement du Niger a indiqué en fin d'après-midi que les ravisseurs des cinq Français et des deux Africains étaient "affiliés" à un groupe "en lien" avec Al-Qaïda.

Le gouvernement et la police ont fait état ces derniers jours d'importantes menaces terroristes pesant sur la France, le chef de la DCRI, Bernard Squarcini, ayant notamment évoqué "une menace terroriste majeure".

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, n'a pas assisté à cette réunion car il se trouve actuellement en déplacement au Mali pour les cérémonies du 50e anniversaire de l'indépendance de ce pays.

Selon son entourage, il doit à cette occasion s'entretenir avec le président malien, Amadou Toumani Touré, au sujet des otages enlevés au Niger.

Areva a indiqué mardi avoir reçu des autorités nigériennes une lettre datée du 1er septembre, qui faisait état de menaces d'enlèvement dans la région d'Arlit (nord du Niger).

Première publication : 21/09/2010

  • TERRORISME

    Les militaires français sillonnent le Sahel à la recherche des otages

    En savoir plus

  • NIGER

    Les sept otages auraient été victimes d'une "trahison"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)