Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

Economie

La chaîne Al Arabiya invite les internautes à interpeller les responsables irakiens

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 22/09/2010

La chaîne saoudienne concurrente d’Al Jazira a lancé un partenariat avec YouTube pour permettre aux internautes du monde entier de poser des questions à trois responsables politiques irakiens dont le Premier ministre Nouri al-Maliki.

Al Arabiya a lancé, mardi soir, une chaîne YouTube sur laquelle les internautes pourront poser des questions "aux leaders irakiens". La chaîne saoudienne d’information, concurrente d’Al Jazira, choisira cinq de ces questions le 27 septembre pour les poser à trois responsables politiques, dont le Premier ministre Nouri al-Maliki et le Premier ministre de la région kurde d’Irak, Barham Salih. Leurs réponses seront ensuite diffusées sur YouTube et sur le site de la chaîne le 4 octobre.  "Nous ne savons pas encore si elles seront diffusées à la télévision", précise la chaîne.

Cette initiative – qui rappelle celle lancée aux États-Unis lors des élections de mi-mandat en 2010 – a d’ores et déjà suscité plus d’une cinquantaine de questions. "Il n’y a pas de modération, pas de sujets tabous, tout le monde est libre de demander ce qu’il veut", souligne Al Arabiya. Une démarche qui met principalement en lumière les grandes inquiétudes des habitants du monde arabe alors que les dernières troupes de combat américaines ont quitté le sol irakien début septembre.

Corruption

Un grand nombre de questions sont posées par des Irakiens vivant à l’étranger et hésitant à revenir dans leur pays. "Je veux vraiment revenir, mais j’ai besoin de savoir si l’électricité en journée sera assurée", intervient Fahad qui vit en Californie.

Outre des questions d'ordre pratique comme l'électricité, le grand sujet d’inquiétude des internautes se révèle être la corruption, notamment dans les pays arabes. "Comment allez-vous combattre la corruption qui se retrouve souvent dans des pays livrés à leur sort " après le retrait des troupes américaines, s’inquiète "MR".

De leur côté, les internautes américains semblent inquiets de la perception que les Irakiens ont des États-Unis. "Je me demande ce que vous pensez de nous, non pas de nos leaders, mais des simples Américains", s’interroge Jack du New Jersey.

Les internautes peuvent ensuite voter pour les questions qui leur paraissent les plus pertinentes et la chaîne retiendra les cinq plus populaires.

Première publication : 22/09/2010

COMMENTAIRE(S)